Maraudeurs en Folie!
Le forum a déménagé: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum à déménager !  Rejoignez nous sur:
http://themaraudersbook.forumgratuit.org/

Partagez | 
 

 Ad vitam eternam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliera Bizard
Serpentard

avatar
Serpentard

Messages : 1876
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : Sur un nuage de Poudre de Lutin

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Ad vitam eternam    Ven 19 Aoû - 22:20

advitameternam




    CONTEXTE
« L'espèce humaine est si drôle. Tellement faible, tellement attirée par le danger. Si prête à faire la guerre, même à ses semblables si elle n'a pas d'autres ennemis à massacrer. Et pourtant, comme des rats, les humains se reproduisent encore et encore, comme-ci rien ne pouvait les en empêcher. Comme s'il était impossible de s'en débarrasser. Nous, nous existons depuis la nuit des temps. J'aime à penser que nous foulions le sol de cette Terre bien avant elle : l'espèce humaine. Cela ne pourrait alors plus signifier qu'une seule chose : Dieu a créé la vermine humaine pour que nous ne manquions jamais de nourriture. »


Elle marchait. Elle ne faisait que marcher. C'était ce qu'elle faisait de mieux pour attirer tous les regards sur elle. Ce simple mouvement banal, acquis depuis presque aussi longtemps que la vie, lui permettait de déclencher chez ces admirateurs la plus puissante des pulsions. Parce qu'elle était attirante. Elle le savait, elle en jouait et tous en avaient conscience. Mais comment résister à une si douce attraction ? Comment ne pas baver d'envie à la vue de cette chute de rein se balançant au rythme du déplacement de ses deux longues jambes. Elle savait jouer de ses charmes et de l'effet que produisait les ondulations de son corps alors qu'elle faisait claquer les talons de ses escarpins sur le parquet du Casino du Bethelhem Hostel.

Si seulement ils pouvaient avoir conscience, tous ces êtres stupides, accros aux jeux et au sexe, qu'elle pouvait les tuer en un clin d'oeil, avant même qu'ils ne comprennent qu'ils étaient attaqués. Avant même qu'ils ne réalisent qu'elle était sur eux. Mais les lois de la patronne des lieux étaient clairement établis. « Aucun Immortel n'a le droit de tuer en ces lieux. Nous tolérons votre présence, mais tout manquement à nos règles entraîneraient des sanctions auxquelles ni vous, ni moi ne tenons. » Les règles étaient claires, connues de tous les vampires de la ville et suivies par tous. Ce soir, comme tous les soirs précédents, elle ferait donc la seule chose qu'elle pouvait faire pour ne pas outrepasser la loi : elle ferait tout pour convaincre sa victime désignée d'aller chez elle, plutôt que dans la chambre qu'il louait à l'étage. Ça n'était pas la tâche la plus facile et la moitié du temps, le chef de la sécurité était là pour l'en empêcher, incitant la belle blonde à quitter les lieux sur le champ et détournant l'attention du pauvre inconscient, armé de privilèges particuliers à effet immédiat. Chef de la sécurité qu'il se disait. Empêcheur de tuer plutôt. Il n'appréciait pas vraiment l'idée qu'on tue ses précieux clients. Il disait qu'il avait une boite à faire tourner après tout et que trop de morts finirait par faire couler la boîte.

Ce soir-là, la blonde aux cent cinquante années de vie eut de la chance, cependant. Elle parvint à sortir sa cible de l'hôtel avant l'arrivée d'un quelconque gérant. Celui-ci était un habitant de la ville et ne louait pas de chambre. Il ne lui fit donc aucune difficulté pour sortir. Mieux encore, c'est lui qui l'incita le premier à quitter les lieux pour un endroit plus privé. Et elle n'eut pas la patience d'aller plus loin que la ruelle en face de l'hôtel. Elle avait faim et elle avait décidé d'envoyer au diable toute prudence. Elle était en dehors de l'enceinte interdite après tout. Elle était libre de tuer dans la rue. Et elle avait vraiment, vraiment très faim. A la seconde où la première goutte de sang toucha le bout de sa langue, alors qu'elle plantait ses dents avec ferveur dans la chair fraîche du cou de sa victime, elle sût qu'elle avait touché le gros lot. Elle connaissait la légende des gens comme lui. Les histoires qu'on racontait à leur sujet. Des êtres pas tout à fait humains, mais complètement différents des vampires comme elle. Des gens qui avaient vécu plusieurs vies et qui, parfois, étaient hantés par l'une d'elle au point d'en sembler posséder. Leur sang était, parait-il, le plus doux et le plus agréable des breuvages. Ceux qui prétendaient en avoir bu racontaient que rien n'était comparable à la sensation de ce liquide chaud et revigorant glissant dans votre gorge. Et Seigneur que les mots étaient en-dessous de la réalité. Elle se le promit alors que le corps vidé de toute substance vitale s'écroulait à ses pieds, qu'elle ne douterait plus jamais des légendes.

Un mouvement au coin de son oeil attira son attention et elle se retourna brutalement en sentant l'odeur de sang frais derrière elle. Son sourire assoiffé s'effaça alors qu'elle reconnue l'humain en face d'elle et ce qu'il tenait dans les mains : une bombe aérosol et un briquet. Deux des plus grands ennemis des vampires. Avec un « Va brûler en enfer, pétasse », il appuya sur le bouton aérosol en direction de la vampire et plaça, devant, la flamme du briquet. Une véritable rafale enflammée toucha la peau de la blonde qui s'enflamma aussitôt en poussant un douloureux cri inhumain. Son bourreau sourit devant le corps calciné, avant d'allumer une cigarette et de tourner les talons...


« Welcome to Bethelhem, annonce fièrement le panneau à l'entrée de notre charmante ville. Ne devrait-on pas y rajouter un post-scriptum signalant que depuis l'ouverture du Bethelhem Hostel, la ville n'a jamais été aussi attrayante ? Mais il nous faudrait alors préciser qu'elle n'a également jamais été plus dangereuse. Combien de gens ont été retrouvés vider de leur sang ? Combien de corps calcinés ou de cadavres sans tête remplissent notre morgue ? Combien de gens sont aujourd'hui persuadés que Bethelhem est devenue la capitale des vampires ? J'ai arrêté de compter, mais je sais que tout a commencé le jour où j'ai signé l'accord de vente du terrain sur lequel se dresse aujourd'hui l'hôtel de la charmante Miss O'Donnaill. »





© FICHE CRÉÉE PAR SPARKING SKY ON POPSTITUTE

© PROPRIÉTÉ D'AVE. SOUS COPYRIGHT.

_________________
♪ Aliera Bizard ♫
«Everyone has already imagined myself naked for once!»


Parfois, sous la magie, se cache l'amour.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ad vitam eternam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs en Folie! :: Autres, Archives, Flood Land, Pub & Administration :: Partenariats et Pub (Ouvert aux invités) :: Fiches partenaires.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit