Maraudeurs en Folie!
Le forum a déménagé: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum à déménager !  Rejoignez nous sur:
http://themaraudersbook.forumgratuit.org/

Partagez | 
 

 Cours n°1 _ L'Epouvantard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pr Remus J. Lupin
Professeur

avatar
Professeur

Messages : 24
Date d'inscription : 29/05/2012

Votre sorcier
Année d'étude: Personnel de l'école
Age: xx ans
Vos liens:

MessageSujet: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Lun 11 Juin - 0:31


Une bonne nuit de repos dans son nouveau logement, ainsi que de bons repas avaient eu raison de la fatigue et réussirent à redonner des couleurs au professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Il n’avait pas à se plaindre de ses conditions de vie, là il était nourri, logé, payé et disposait d’un confort dont il n’avait pas profité depuis bien des années. La seule chose qu’il devait faire en échange était d’enseigner à de jeunes sorciers l’art et la manière de se défendre contre diverses créatures et leur apprendre quelques sorts utiles. Dans la mesure où il le faisait déjà lorsque lui-même occupait les bancs de l’école, il ne doutait qu’à peine de ne pas pouvoir retrouver rapidement son côté. Appuyé contre le bord de son bureau, il attendait patiemment que ses élèves n’arrivent pour le début du cours. En un sens il redoutait presque de devoir donner cette leçon. D’après les dires de ses collègues, certains « voyageurs du temps » n’appréciaient pas le fait d’être contraints d’aller en cours et se montraient peu coopératifs. Et puis, le fait qu’il doive enseigner à ses amis de 1976 l’inquiétait aussi. Quel comportement devrait-il adopter avec eux ? Devait-il les considérer comme les autres ? Il se voyait mal les vouvoyer, comme tous les autres… Cela semblait difficile à imaginer, et pourtant il ne devait pas y avoir d’autre solution.

Lorsque la porte de la salle de classe s’ouvrit, il se redressa un peu. Il salua le premier qui osa franchir le seuil et attendit que les autres arrivent. Une fois certain qu’il ne manquait personne, il referma la porte d’un coup de baguette. Satisfait, il laissa son regard se poser sur son jeune public. Il avait déjà repéré certains visages lors du banquet de bienvenue. Bons ou mauvais élèves, ça, il aurait tôt fait de le découvrir. Mais déjà à l'attitude de certains il devinait quelques traits de caractère.

« Bien, puisque tout le monde est là nous allons pouvoir commencer. Mais avant cela, j’aimerai que les choses soient claires entre nous dès maintenant. A moins d’être gravement malade ou blessé, n’est-ce pas Monsieur Simms, vous ne quitterez pas ma classe avant que la fin du cous n’ait été annoncé. »

Il se doutait bien que ce dernier n’apprécierait pas d'être directement visé, mais autant fixer les règles dès le début.Passées les formalités de début d’année, et les premières consignes sur ce qu’il attendait d’eux au cours de l’année, Remus pu enfin lancer la leçon du jours. Au tableau, il inscrivit un mot. EPOUVANTARD. Le sujet des premières heures de DCFM n’avait pas été bien dur à trouver. Rusard s’était plaint de la créature qui logeait dans un étage du château. Après autorisation de Dumbledore, Remus avait trouvé intéressant de se servir de l’épouvantard comme objet d’étude. Enfermé dans une vieille armoire, la créature semblait s’impatienter visiblement, sa prison de bois ne lui plaisait guère. Il s'approcha du meuble, donna quelques coups sur le côté en guise de menace afin que l'épouvantard se calme.

« Qui d’entre vous saurait me dire ce qu’est un épouvantard ? A quoi il ressemble, ce qu’il mange, pour faire simple tout ce que vous savez sur le sujet. »

Il ne doutait pas que certains avaient déjà été confronté à l’un d’eux. Pour les autres, cela pouvait être seulement un nom ou une image que leur esprit avait forgé lorsqu’ils étaient plus jeunes encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione J. Granger
Gryffondor
avatar
Gryffondor

Messages : 77
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Lun 11 Juin - 1:03

Le début de mâtiné s’annonçait agréable. J'avais hâte d'être au cours du professeur Lupin. Je pourrais enfin m'exprimée Pourtant je savais que je devrais user du retourneur de temps pour aller aussi à mon cours d'arithmancie. Je me devais d’assister à ces deux options, je préférerais ne pas devoir user du temps surtout sachant ce qu'il pouvait arriver mais je tenais à être une bonne élève. De plus le professeur Lupin avait l'air bien plus sympathique que Rogue. C'est donc impatiente que j'allais à ce cours, ma présence fut assez discrète et j'étais sûre qu'Harry et Ron ne m'avaient pas encore remarquée. Être deux endroits à la fois sans se faire remarquer était très étrange même pour moi. Le cours s'annonçait très intéressant. Les épouvantards. J'étais ravie de devoir étudier ce sujet. J'avais lu un livre sur ce cours la veille. C'est machinalement que je répondis après avoir levée la main. Ne sachant pas tellement ce que le professeur préférait. Je finis par répondre:

«Personne ne sait qu'elle forme à un épouvantard, il se transforme en ce qui nous fait le plus peur.»

J'étais sûre de cette réponse. Les épouvantard ne sont jamais évident à décrire puisqu'ils sont différents pour tout le monde. Pour moi je savais que c'était de rater un examen qui me faisais le plus peur et je ne tenais pas vraiment à affronter cette peur devant tout le monde. J'espérais que l'épreuve pratique ne serait pas individuelle. Je ne m'étais jamais demander de quoi avaient peur mes amis. Il y avait tellement de choses dont on pouvait avoir peur. Je me doutais que le professeur avait un épouvantard dans l'armoire face à nous. Cette chose faisait trembler l'armoire et semblait vouloir sortir. Tout le monde paraissait plus où moins inquiet de savoir ce qui en sortirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliera Bizard
Serpentard

avatar
Serpentard

Messages : 1876
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : Sur un nuage de Poudre de Lutin

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 6:16

    Le petit déjeuner ainsi que mon début de journée avait été bien difficile. Au point où me rendre en cours de défense n’avait pas été mon point fort. J’étais arrivée à l’heure et debout comme tout les étudiants, je m’étais installée au fond de la pièce, appuyée contre un mur.
    Nullement intriguée par l’armoire qui bougeait, je ne pris aucunement la peine de répondre à la question du professeur. Une voix bien trop familière à mon gout s’était élevée dans la salle, répondant à la question. Miss Granger comme à son habitude, faisait la fière dans la pièce. Tous les regards posés sur elle durant sa réponse devait surement lui plaire. Par la suite, les étudiants reposèrent leurs regards sur le professeur Lupin.
    Lupin, un sujet tout aussi intéressant et passionnant que le professeur Rogue. Ils étaient les seuls d’entre nous que nous avions pu voir jusqu’à présent. Et cette vision amusait beaucoup certains des étudiants venant de 76. Remus avait lui aussi, prit un sacré coup de vieux. Celui-ci avait des cheveux blancs et semblait toujours fatigué comme s’il faisait des combats de catch durant la nuit. L’idée de voir le professeur à demi nu en short en latex me fit sourire. Ce sourire resta durant quelques longues minutes, jusqu’à ce qu’un léger mouvement dans la foule me fasse sortir de mes pensées….
    Amy palissait à vue d’œil devant l’idée du cours. Elle devait surement se douter de ce qu’elle verrait en tant que pire cauchemars et ce qu’elle aurait devant les yeux la traumatiserait surement pendant plusieurs semaines.
    Ma mission durant les prochaines minutes allaient de me faire remarquer par la Bizard sans que le professeur où autre perturbateur se mettent entre la blonde et moi. Je savais qu’il fallait la faire sortir avant qu’elle ne se place devant sa peur. L’instinct de protection des miens devenait de plus en plus important comme trait de ma personnalité depuis que je savais pour Némésis.
    J’attendais que ma sœur vienne vers moi, je savais qu’à deux, l’on trouverait un moyen pour le faire sortir du cours sans avoir de retenue où de points en moins. L’on n’avait pas besoin de se faire remarquer plus que cela après tout non ?



_________________
♪ Aliera Bizard ♫
«Everyone has already imagined myself naked for once!»


Parfois, sous la magie, se cache l'amour.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pettigrow
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 263
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 24
Localisation : Québec

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 7:33

[Pour mon retour sur le forum, j'ai décider de changer mon style de RP pour passer du "Il" au "Je", car je me suis maintenant habitué à ceci. Advenant le cas que je fasse encore des erreurs en écrivant "il", n'hésitez pas à m'en faire part, c'est tellement mon genre haha)

Je m'étais levé à l'heure, ce matin-ci, chose qui était rare car, naturellement, j'étais souvent en retard en classe ou n'avais pas le temps de prendre un petit-déjeuner, si mes amis ne me réveillaient pas, le matin. Je m'étais vêtu de l'uniforme, laissant ma cravate nouée mais déserrée largement alors que ma chemise, comme souvent, était un peu mal rentré dans mon pantalon.
Seul pour l'instant, j'étais parti manger en songeant au nouvel environnement... ou plutôt époque devrais-je dire, qui m'entourait. 1993? Quelle étrange année. En fait, j'entendais les enfants d'origine moldue parler entre eux de machines électroniques dont j'ignorais l'existence. Nous n'étions plus en 1976! C'était troublant, à vrai dire.
Je finis mon bol de céréales et relevai la tête. Ni James, Ni Sirius Ni Remus n'était présent. Où se trouvaient-ils? Boarf, je ne me posai pas plus de question qu'il ne le fallait, je me contentai de repousser mon bol, caler mon verre de jus de citrouille et me lever avec mon sac sur mes épaules.
J'avais un cours dans quelques minutes et... le professeur qui enseignait la Défense Contre les Forces du Mal n'était nul autre que (heureusement pas Rogue) Remus Lupin. Eh oui, la version plus âgée d'un de mes meilleurs potes me ferait un cours de défense contre les forces du mal. Et s'il avait bien quelque chose de malaisant dans ce changement d'époque était bel et bien de côtoyer... de se faire enseigner par son meilleur ami... ou son ennemi si on prenait compte le fait que Rogue était le professeur de potion (pas étonnant, à toujours le voir le nez écrasé dans ses bouquin de potion à gribouiller des notes, en classe).
Arrivé près de la salle de classe, je pris une profonde inspiration et soupirai. J'entrai et, sans doute un malaise qui s'était créé à l'intérieur de moi m'empêchait de regarder directement Remus et de le saluer. Ça me faisait trop bizarre. Je parvins à lui lancer un regard avec un petit sourire avant de m'éclipser au fond de la classe pour attendre mes amis.


[bon, je ne sais pas si mes potes se pointent à l'heure ou pas! Donc je vais sauter ce passage haha]


- Bien, puisque tout le monde est là nous allons pouvoir commencer.

Je redressai la tête. Mon regard était vague mais mon oreille écoutait. Le professeur établie ses consignes puis écrivit le mot "Épouvantard" au tableau. Épouvantard? Ce mot me disait bien quelque chose. Je remarquai une armoire qui tremblait violemment et Remus y donna quelques coups et les tremblements se calmèrent. Comme j'étais perspicace, je devinai que ce qui se cachait dans cette armoire était un épouvantard, sans doute!

- Qui d’entre vous saurait me dire ce qu’est un épouvantard ? A quoi il ressemble, ce qu’il mange, pour faire simple tout ce que vous savez sur le sujet.

Épouvantard... Épouvante? Un épouvantard était donc quelque chose qui faisait peur. Mais ça, c'était l'élément que je savais déjà

- Personne ne sait qu'elle forme à un épouvantard, fit une voix vers laquelle je tournai mon visage pour regarder la personne qui parlait. Il se transforme en ce qui nous fait le plus peur.

C'était ce genre de créature qui se trouvaient dans cette armoire?! Une créature capable de se transformer en n'importe quoi qui nous faisait le plus peur? Genre quelqu'un qui est arachnophobe se retrouverait devant une grosse araignée? Et moi, de quoi avais-je peur? En fait, j'avais peur de beaucoup de chose, mais de quoi avais-je le plus peur? Lorsque j'étais en rat, les grosses bêtes me faisaient un peu peur car j'étais tout petit, notamment les hiboux pour qui je devais être un bon repas, mais en tant que moi, le jeune homme que j'étais, j'avais certes toutes sortes de peur, mais du premier coup, ainsi, rien de bien précis me venait en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 191
Date d'inscription : 14/05/2012

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 11:43

Les premiers jours en 1993 étaient loin d'être les plus joyeux de l’existence de Sirius, pourtant, il était persuadé que plus ils passeraient de temps dans cette époque qui n'était pas la leur, plus les choses allait empirer. Comme les quelques jours précédents, Sirius n'avait pu trouver le sommeil, malgré la présence rassurante de ses amis et l'apparence quasi-identique de la chambre dans laquelle ils couchaient. Dès que le Soleil vint briller derrière les épais rideaux rouge, le canin se leva en silence, laissant ses amis dans le doux confort des bras de Morphée et emportant ses tourments sur ses seules épaules.
Enfilant rapidement l'uniforme de sa maison qui n'avait pas changé après 17 ans, Sirius mit le peu de soin habituel qu'il prenait à se vêtir, arrivant sans mal à un résultat outrageusement élégant. Son col n'était pas fermé, sa cravate pendait et le bas de sa chemise était à moitié rentré dans son pantalon, pourtant son apparence débrayée n'ajoutait qu'au charme de son apparence d'aristocrate rebelle.

Lorsque le Gryffondor descendit du dortoir des garçons, il fut ravi de constater qu'il était le premier à être debout. Pas d'élèves de 1976 pour lui reprocher d'avoir lancé ce maudit sort et pas d'élèves de 1993 pour le dévisager avec une peur clairement lisible sur leur visage. Soupirant longuement, Sirius profita de ce moment de calme et de solitude. D'habitude, il détestait être seul, mais il se rendait compte que ne pas avoir à supporter l'attention constante qu'il attirait était assez détendant. Lorsque des pas se firent entendre dans les escaliers, il quitta la salle commune sans chercher à savoir qui s'apprêtait à le rejoindre.
Puisqu'il était un des premiers à être debout, il arriva aussi dans une Grande Salle plutôt vide. L'angoisse qu'il avait pu ressentir devant des tonnes d'élèves était moins forte et lui permit de passer la porte sans être complètement paniqué. Il s'assit loin des autres élèves de sa maison et prit rapidement son petit-déjeuner sans grand enthousiasme. Bien qu'il ne devait y avoir qu'une dizaine d'élèves déjà debout, il sentait tout de même leurs regards sur son dos. Pressé de quitter ce lieu qui le mettait grandement à l'aise, Sirius prit un dernier toast avant de s’éclipser.

L'inconvénient de se lever tôt était que cela ne permettait pas de débuter la journée de cours plus tôt. Il restait donc plusieurs à tuer avant de devoir aller en classe. C'est heures, Sirius les passa à se balader sans but dans le parc, traçant sa route en fonction des lieux où les autres élèves n'allaient pas. Il aurait aimé se défouler en courant dans la forêt interdite, mais il lui aurait fallut prendre une nouvelle douche avant d'aller en cours.
Lorsque tous les élèves du château furent réveillés et qu'une petite demi-heure les séparaient tous de leur première heure de cours, Sirius pénétra à nouveau dans l'enceinte en tentant tant bien que mal d'ignorer tous les élèves impolis qui le regardaient avec insistance, le pointait du doigt et chuchotait à leur voisin. Tout de même plein d’orgueil et de fierté, le jeune homme ne pressa pas le pas et répondit même avec des regard assassins adressés à ceux qui manquaient vraiment de respect. C'est avec un soupir exaspéré que Sirius remarqua en approchant de la tour des Gryffondor que même les élèves de sa maison agissait de la sorte.

"Pete, debout." souffla-t-il en ouvrant la porte, un peu soulagé de retrouver un lieu où on ne le regardait pas comme une bête de foire. Mais la chambre où Sirius était venu récupérer ses affaires de cours était vide. Même Peter qui était presque toujours le dernier debout dans la bande semblait s'être réveillé de lui même et était descendu pendre son petit déjeuner. Avec une moue à la fois surprise et déçue, Sirius fit son sac et sortit une deuxième fois.
Il aurait aimé avoir un Maraudeur à ses côtés pour ce cours assez spécial auquel ils allaient avoir droit. Le Gryffondor se sentait coupable du voyage temporel des élèves de 1976 et ne voulait surtout pas se rendre compte que ses meilleurs amis lui en voulait. Pourtant, sur le chemin du cours de défense conte les forces du mal, il chercha ses amis dans la foule des élèves dans l'intention de se joindre à eux plutôt que de les fuir. Mais il ne les trouva pas et arriva devant la porte de la salle de cours seul.

S'arrêtant juste devant, Sirius hésita. Dans cette salle, au bureau du professeur, un adulte qu'il connaissait très bien, mais en tant qu'adolescent. Qu'était devenu Remus Lupin après 17 ans ? Évidemment, il était devenu professeur de Défense Contre les Forces du Mal à Poudlard et sûrement un de meilleurs vue les capacités du jeune Lupin à expliquer les choses et écouter les autres. Mais après avoir vécu la traumatisante expérience d'avoir cours avec la version future d'un autre camarade de 1976, Severus Rogue, Sirius n'arrivait pas à être détendu. Avait-il lui aussi changé du tout au tout ? Était -il devenu un vieil homme ennuyeux et amer ?
Il fallut plusieurs élèves lui passant devant en se demandant bien ce que pouvait faire l'adolescent immobile devant la porte de la salle de cours pour que Sirius se décide à franchir le seuil de la porte, les jambes un peu faibles. Son regard se posa un instant sur le visage du professeur balafré comme il l'avait fait le soir de leur arrivée. Le pauvre homme semblait abîmé et fatigué, mais sans son regard et son attitude brûlait une énergie que Sirius reconnaissait bien. Mais avant que Remus ne remarque qu'il était observé, Sirius détourna le regard pour voir si les Maraudeurs de 1976 étaient présents.

Il vit Peter, frais comme une fleur de matin mais l'air un peu seul dans son coin de la classe, et le rejoins d'un pas agile et rapide.
"Alors, on roupille pas ?" demanda-t-il a son ami en rigolant, sans savoir s'il était heureux ou navré de constaté que son dormeur d'ami partageait ses difficultés à dormir. Se posant à côté de lui, Sirius ne parvint pas à exprimer ce qu'il ressentait en voyant le Remus plus âgé bien qu'il aurait aimé partager cet étrange sentiment avec Peter qui connaissait leur ami aussi bien que Sirius. Peu bavard pour une fois, le canin croisa les bras et se contenta d'attendre que le cours commence.


C'est d'une voix enthousiaste que le professeur annonça le début du cours. Sirius ne pu s'empêcher de sourire en voyant à quel point son vieil ami semblait parfait dans son rôle d'enseignant. C'était un métier qu'il savait que Remus apprécierait, même s'il appréciait le charrier, trouvant personnellement le métier de prof ennuyeux et agaçant. Voir que le futur de Remus apparemment heureux dans sa vie était une chose rassurante que Sirius ne pensait pas trouver dans leur expérience catastrophique de voyage dans le temps.
C'est avec un sourire amusé que Sirius accueilli la remarque du professeur de Défense Contre les Forces du Mal adressé à un Serpentard. Celui-ci devait avoir eu vent de l'attitude de Dimitri par sa collègue de Botanique. Sirius eu même envie de lancer un "Bien joué!" à l'attention de son vieux camarade mais se força au silence.
Remus Lupin inscrivit alors au tableau le thème du cours : L'Epouvantard.

Sirius eu un sourire. Bien que la créature en soi n'était pas d'un grand intérêt, présenter un Epouvantard à une classe était une expérience originale et intéressante digne de Remus Lupin, un sage préfet mais tout de même Maraudeur. L'attention de Sirius se porta alors sur la grande armoire qui s'agitait, contenant sûrement la créature sujette du cours. Où l'avait-il attraper ? S'il y en avait au sein du château de Poudlard, Sirius en aurait bien capturé un pour faire une farce à Servilus ou aux Serpentard en général, mais c'était apparemment tous les élèves de la classes qui allaient devoir faire face à leur plus grande peur. Certain comme James, plutôt porté sur l'auto-dérision aurait trouvé l'expérience toute aussi amusante qu'une farce à Severus Rogue, mais Sirius, lui, n'aimait pas trop être la cible des facéties qu'il inventait. C'est donc avec une petite grimace soucieuse qu'il espéra que son vieil ami professeur aurait l'amabilité de le dispenser de l’expérience.
Sirius ne savait pas en quoi la chose se transformerait et ne prit même pas la peine d'y songer. Il préférait seulement ne pas admettre qu'une certaine chose lui faisait peur. Pire encore, il ne voulait pas que les autres découvre en même temps que lui ses faiblesses.

Remus demanda alors aux élèves d'expliquer ce qu'ils savaient à propos de l'épouvantard et Sirius s'apprêta à répondre lorsqu'une élève prit la parole, expliquant qu'on ne pouvait connaitre la forme originelle d'un épouvantard sachant que celui-ci prenait l'apparence de la plus grande peur de celui qui l'observait. L'essentiel était dit, mais Sirius tint quand même à compléter l'explication, pensant que s'il était assez participatif dans les questions, la pratique lui serait dispensée.

"Les épouvantards aiment vivre dans des lieux très sombre comme sous les meubles ou dedans." commença-t-il avec beaucoup de sérieux en montrant l'armoire qui s'agitait. "C'est pourquoi il est impossible de savoir à quoi ressemble un épouvantard lorsqu'il ne voit personne, même si on est invisible." dit-il en pensant sans le dire à la cape d’invisibilité de James."L'épouvantard essaye de faire peur à tout ceux qu'ils voient, ce qu'il fait qu'il est plus facilement vaincu lorsqu'on l'attaque à plusieurs. Un seul sort est efficace contre lui, mais je vous laisse nous le présenter vous-même, professeur." conclu-t-il avec un grand sourire, ne voulant pas que ses efforts pour ne pas participer à la suite du cours dénude le professeur de tout le contenu de son cours.

A côté de lui, Peter semblait pensif, se demandant sûrement comme beaucoup en quoi l'Epouvantard se transformerait s'il devait se trouver devant lui. Lui donnant un coup de coude pour le sortir de cette réflexion inutile, Sirius le taquina. "Avec de la chance, t'as peur de tellement de chose qu'il s'emmêlera les pinceaux et ressemblera à rien du tout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Bizard
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 365
Date d'inscription : 19/01/2011

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 12:37

Cours de défense contre les forces du mal, Amy avait sérieusement hésité à s’y rendre. Elle ne supportait pas les cours de DCFM en 1976 et c’était toujours aussi vrai en 1993. L’unique chose qui pouvait attirer sa curiosité c’était le professeur : Remus Lupin. Elle aimait bien la version adolescente, quelqu’un qui était toujours de bon conseil, mais était-elle vraiment prête à se rendre à ce cours de DCFM juste pour voir la version adulte en plein travail ? Planquée encore dans la moiteur de son lit, elle caressait son ami Silver, petit fennec qui se trouvait au mauvais endroit au moment du voyage temporel, enfin…Au moins elle avait son ami ici, et elle n’avait pas à s’inquiéter de son sort. Toujours ainsi cachée sous ses couvertures, elle essayait de faire une liste mentale des pours et des contre mais au final ce fut les filles de sa chambre qui tirèrent sur sa couvertures :

« Tu vas rater le petit déjeuné si tu ne te lève pas ! »

Ca ! C’était un gros pour ! L’appel de l’estomac ! Ce fut quand même sans grande motivation apparente qu’elle quitta le coquons douillet et rassurant de son lit. Elle enfila l’éternel uniforme de Poudlard, se plaignant comme tous les autres matins qu’elle donnerait tout pour avoir ses vêtements à elle et pas cet uniforme ! Certes en 1976 aussi y avait le port de l’uniforme obligatoire mais au moins durant ses temps libres elle pouvait enfiler quelque chose qui lui appartenait, qui la définissait, quelque chose dans lequel elle se sentait bien, elle-même. Cernant ses yeux de noir, elle se dirigea vers la grande salle pour le petit déjeuné. Alors qu’habituellement elle aurait très certainement été s’incruster près des maraudeurs, ici, elle les évitait comme la peste. Elle aurait voulu parler à Peter de tout ça mais elle préférait ignorer les derniers évènements de sa vie et les éviter tout simplement.
Malgré tout, la blonde ne pouvait s’empêcher de jeter de temps à autre un regard sur Sirius avant de plonger ses yeux devant l’énorme coupe de fruit qu’elle s’était faite. Mangeant jusqu’à en faire exploser son estomac :


« Faut y aller là Amy, on va être en retard ! »
« Ooooh mais j’ai encore fait ! »
« Ça c’est humainement impossible ! »

L’avantage d’être très connue en 1993 faisait qu’au final la jeune blonde s’était rapidement fait d’autre "ami(e)s" dans sa maison. Elle se fichait de savoir si c’était pour la notoriété ou si leur amitié était sincère, de toute façon, elle finirait bien par quitter cette époque. C’est en trainant les pieds qu’elle se dirigeait malgré tout vers la salle de classe du Professeur Lupin…Ça sonnait vachement bien quand même : Professeur Lupin !
Elle essayait de penser à tout, à rien, surtout pas au cours alors qu’en moins de temps qu’il ne le fallait pour dire merlin, elle se retrouvait assise dans la classe, et le cours avait commencé. Son souffle semblait s’être coupé et ses yeux fixaient l’armoire qui gigotait. Amy avait toujours détesté les cours de DCFM, la majorité d’entre eux finissait tôt ou tard par lui rappelé un tragique moment de son enfance et aujourd’hui plus que tous les autres cours qu’elle avait pu subir jusqu’à présent, elle restait complètement figé, son teint déjà laiteux semblait carrément viré au gris malade. Non, elle ne s’en sentait pas capable et le professeur venait expressément de préciser que personne ne quittera cette classe.

Elle aurait pu essayer de montrer sa détresse à quelqu’un mais au lieu de ça, elle semblait être incapable de détaché ses yeux de l’armoire alors que tout autour d’elle les élèves répondaient à la question du professeur. Elle ne remarqua pas que sa sœur Aliera essayait en vint d’attiré son attention pour la rassurée, complètement bloqué à l’idée d’en voir un sous ses yeux, complètement obsédé par ce qui bougeait et se cachait dans cette armoire. Le Professeur Lupin allait-il réellement ouvrir cette armoire ? Le cœur d’Amy semblait doucement battre la chamade de panique, son front se perlait d’une fine couche de sueur froide, lentement la Gryffondor plongeait dans l’angoisse la plus totale avant même d’avoir vu cette chose à l’œuvre.


_________________
<div style="margin-left: 220px"><object type="application/x-shockwave-flash" data="http://flash-mp3-player.net/medias/player_mp3_mini.swf" width="200" height="20">
<param name="movie" value="http://flash-mp3-player.net/medias/player_mp3_mini.swf" />
<param name="bgcolor" value="#000000" />
<param name="FlashVars" value="mp3=http://www.fileden.com/files/2012/6/4/3312282/Christina%20Petti%20-%20The%20Lonely.mp3" />
</object></div>

<div style="margin-top: -157px"></div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 212
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part dans le château

Votre sorcier
Année d'étude: 6eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 13:19

Le jour se levait lentement sur le château et j'étais encore dans mon lit lorsque je me rendis compte qu'il fallait peut être que je m'active si je ne voulais pas être en retard au cours du professeur Lupin. L'appeler Professeur était assez étrange. On le connaissait depuis tellement de temps. Je n'avais aucun mal à me l'imaginer professeur, loin de là mais qu'il soit notre professeur était bien plus étrange. C'est seul que je me levais voyant que les maraudeurs étaient déjà descendus. Je descendis dans la grande salle pour prendre mon petit déjeuner mais me rendis vite compte que les autres maraudeurs avaient pris sans moi leur repas. Ça m'attristait un peu et j'eus du mal à faire passer le jus de citrouille. N'ayant pas tellement d’appétit je me dirigeais vers la salle de classe. J'entrais me demandant ce que Remus nous ferait étudier. J'aperçus Sirius et Peter en pleine conversation et les rejoignis. Je ne dis rien pour faire part de ma présence. J'avais remarquer que Sirius m'évitait depuis le matin même. Lorsque tout le monde fut arrivé le professeur Lupin commença son cours. Quelques formalités avant de passer aux choses sérieuses. Les épouvantards, un sourire s'afficha sur mon visage. Je me demandais pourquoi je n'avais jamais songé à en attraper un pour les Serpentards. Si celui qui se balançait dans l'armoire devant nous venait du château il y avait moyen que j'en trouve aussi. Il faudrait que j'y pense plus tard. Pour l'instant j'écoutais ce qui se disait. Ce qui nous fait le plus peur. Aïe ça ce n'était pas bon signe. Je n'aimais pas l'idée que tout le monde puisse voir de quoi on avait peur. Je n'étais pas très sûr de ce que le mien serait mais me doutais que ça ne devait pas être bien brillant. L'idée de voir ma propre peur m'angoissait un peu à vrai dire. Pourtant ce n'était pas mon genre de montrer que j'avais peur bien au contraire. J'arrivais souvent à vaincre toutes mes peurs mais ma plus grande peur était tellement différente de toutes les autres.

J'entendis Sirius murmurer à Peter que son épouventard devrait ressembler à rien puisqu'il avait peur de tellement de choses. Je souris à sa phrase ayant pendanrt un instant retoruver là tout le mauraudeur qu'il était. La petite équipe que nous formions ne pouvais se disputer bien longtemps. Je me demandais ce qu'il avait à m'éviter. J'étais pourtant l'un des seuls avec les autres maraudeurs à ne lui avoir rien reprocher vis à vis de notre arrivé ici. Je ne lui en voulais pas parce qu'il était et resterais mon meilleur ami. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour si peu. Je ne répondis rien attendant de voir ce que le professeur Lupin avait prévu pour la suite du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Bizard Black
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 85
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 14:20

Au fond de la classe, j’écoutais sagement Hermione et Sirius participer au cours. Le fait d’être avec les élèves de 1976 me mettait assez mal à l’aise, même si j’étais plus qu’intriguée par certains, comme Aliera, qui je savais, était ma tante. J’avais beau fouillé dans ma mémoire, je n’arrivais pas à me souvenir d’elle. Evidemment, j’étais trop petite. Lorsqu’Aliera adulte perdit la vie, je n’avais qu’un ou deux ans. Sirius, je préférais rester loin de lui, de peur de dégrader encore notre relation. Il y avait assez de dégâts comme ça. Avec Amy, c’était différent. Amy était mon amie, cette chouette adolescente que j’avais toujours voulu connaitre. Du moment qu’elle ne comprenait pas mon identité, tout irait bien. Mais je préférais éviter de l’approcher lorsque Sirius était dans le coin. Sinon il risquait de comprendre … après tout, Sirius Black était quelqu’un d’intelligent.

Et puis, au fond de la classe, je pouvais tout observer. Sirius qui taquinait Peter, Aliera qui essayait d’attirer l’attention d’Amy … Et ma mère, ma mère qui elle-même, était bien trop pâle. Un fait qui attira mon attention et mon inquiétude. Maman refusait toujours de me parler de son passé. C’était une chance pour moi d’en apprendre plus sur elle. Mais profiter des faiblesses et des peurs d’Amy pour avoir des informations, c’était mal. Je mourrais d’envie de savoir de quoi elle avait peur, ce qui me faisait culpabiliser.

D’ailleurs, ma peur à moi, c’était quoi ? La première idée qui me vint à l’esprit, et qui était bien trop évidence, était Sirius Black. Non non, je n’ai pas peur de mon père. Mon regard se posa sur Sirius qui était toujours en train d’embêter Peter. Je n’avais pas peur de lui mais … mais mon problème résidait sur Sirius adulte. La peur de découvrir que maman se trompait. Que mon père était bel et bien un assassin … et surtout la peur de ne rien être à ses yeux. Cette peur qui me hantait depuis bien des années, et qui aujourd’hui ne faisait qu’accroitre. Je sentis mon cœur me serrer alors que la panique s’emparait de moi. Qu’est-ce que j’allais faire si je devais affronter l’épouvantard ? Je voyais mal un Sirius adulte, apparaitre en plein milieu de la classe, avec son regard fou et menaçant. Surtout que le Sirius qui apparaissait dans les journaux faisait un peu … détraqué. Cette apparition allait surprendre tout le monde, et Sirius lui-même allait comprendre ou du moins se poser plein de questions, et être sur la piste de mon identité. Quant à moi, je ne pourrais pas supporter une nouvelle fois ce regard si haineux, si dégouté. Ca allait me briser d’avantage que je l’étais aujourd’hui.

Cela dit, je repris rapidement mon calme et mon sourire habituel. Heureusement, j’avais une bonne maitrise de moi-même. Bon, allez !! Je suis la fille de Sirius Black, la fille d’un maraudeur, je vais trouver un super plan pour sortir de cette salle de classe !! Aussitôt dit, aussitôt fait, une idée germa dans mon esprit. Mon sourire s’agrandit ! Super Camille ! Fred et George secouèrent la tête. Ils me connaissaient tellement bien pour savoir que j’avais une idée derrière la tête. En voyant leurs expressions, j’aurais du m’arrêter, car elles signifiaient « Attention Camille, tu sais bien que tes idées sont toujours foireuses ». Mais il faut croire que le nombre de mes échecs, ne venait pas à bout de ma détermination et de mon insouciance. Peut-être qu’au passage, je pouvais aussi faire sortir Amy, ainsi, je ferais d’une pierre deux coups !

Prenant mon air déterminé, je me mis sur la pointe des pieds pour m’approcher discrètement d’Amy, en sifflotant et regardant le plafond d’un air « innocent ». Comment ça, ça faisait louche ? Mais pas du tout voyons ! Alors qu’Amy semblait toujours aussi perdue dans ses horribles pensées, je lui attrapais délicatement le poignet.

« Viens .. On sort. »

Toujours sur la pointe des pieds, je me déplaçais, tel un ninja (ou pas !) vers la porte, entrainant Amy avec moi. Phase 1 terminée ! Nous sommes vers la porte. Je vis les jumeaux me faire un grand sourire, ils sentaient la catastrophe arriver ! Mais ils avaient tort !! J’allais réussir mon escapade et j’allais leur prouver tout de suite ! Non mais !! Je leur tirais la langue, montrant ainsi qu’il n’était pas question que je m’arrête là ! Mais le problème était que je ne pouvais pas ouvrir la porte. A tous les coups, elle allait grincer et j’allais me faire griller. Il fallait donc que je fasse diversion !! C’est la que commençait la phase 2 ! Le professeur Lupin regardait ses élèves, et était dos à l’armoire. Il ne pouvait donc pas voir ce qu’il se passait derrière lui, et l’épouvantard semblait vraiment s’énerver à l’intérieur. Il était beaucoup trop agité !!

Soudainement je poussais un crie surpuissant en pointant l’armoire du doigt, avec un air terrorisé !

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH IL EST SORTIIIIIIIT !!!! AU SECOURS !!!! »

George se frappa la main contre le front en riant. Dès que le professeur se retourna pour voir ce qu’il se passait …. Alors qu’en fait, évidemment, il ne se passait rien du tout, je bondis pour ouvrir la porte. Seulement voila, je suis Camille Bizard, et il n’y a pas plus poissarde que moi. Finalement, mes amis avaient raison, tout ce que je faisais ne se passait jamais comme prévu. Et cette fois là n’échappait pas à la règle. Alors que je voulais ouvrir la porte, la poigné se décrocha, cassée et la porte resta close. Alors je me retrouvais comme une idiote avec une poignée dans les mains, mais en plus, je nous avais enfermés dans la salle. Oui parce que sans poignée, avec la porte fermée, comment est-ce qu’on pourrait sortir Amy et moi ? Finalement, nous allions devoir suivre le cours jusqu’à que le professeur Lupin décide de nous faire partir avec l’aide d’un sortilège pour ouvrir la dite porte.

Pour le coup, je me sentais un peu bête.

« Ah bah mince ….. »

Je me retournais vers le professeur Lupin, lui adressant un petit sourire d’excuse, les jours rouges, alors que je lâchais la main d’Amy. … Qu’est-ce que j’allais faire moi avec ma poignée dans les mains ? Je la cachais aussitôt derrière mon dos, bien que c’était trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Simms
Serpentard
avatar
Serpentard

Messages : 206
Date d'inscription : 18/02/2012

Votre sorcier
Année d'étude:
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 14:26

Je n'étais pas sûr de vouloir me lever pour aller à un autre cours de 1993. L'humiliation de la veille était encore cuisante. Il fallait dire que je l'avais chercher. Je m'étais fait un plaisir de venir perturber le cours de mon «adoré» Rogue et il avait eu le plaisir de m'humilier publiquement. On était quitte. J'avais compris la leçon. Pourtant c'est malgré toutes les excuses que je me donnais pour ne pas aller en cours que je finis par me lever pour me préparer à cette nouvelle journée. C'est peu enthousiaste que je sortis du dortoir. A ma grande surprise Mary était là et m'attendais. Elle tenait sûrement à ce que je la suive en cours. Je lui lançais un regard qui signifiait « tu me fais chier». Elle me sourit et on arriva tous les deux en cours sans passé par la case petit déjeuner. Une fois tout le monde arrivé je regrettais déjà d'être ici. Surtout lorsque ce cher professeur pris soin de me précisé que je n'aurais pas l'occasion de sortir d'ici avant la fin du cours. Merci de m'afficher. Un sourire amer s'afficha sur mon visage. Restant éloigné du groupe d'élèves je me maudissais d'être venu. Le cours portait sur les épouvantards. Je murmurais à Mary un «Je savais que je n'aurais pas du venir.» Elle me demanda de quoi j'avais si peur. Je la regardais et lui répondis avec un petit sourire «Pas de toi en tout cas.» Je n'écoutais pas vraiment ce que le professeur disait. Je savais déjà tout ce qui était dit. Bientôt il allait nous dire que le sortilège à utiliser contre les épouvantards c'était le Riddikulus et qu'il faudrait qu'on imagine quelque chose de drôle pour le faire fuir. Je soupirais et croisais les bras. Je ne tenais pas à passer devant cet épouvantard. Je serais incapable d'affronter ma peur et je le savais. A votre avis pourquoi je n'en parlais jamais? Parce que je savais que rien que d'y penser ça me rendait malade. Intriguez n'est ce pas? Et pourtant si vous voulez connaître de quoi j'ai peur je crains que vous ne deviez attendre un peu. Je ne suis pas quelqu'un qui se confie facilement que se soit pour les bonnes où pour les mauvaises choses. Je restais là les bras croiser contre le mur du fond attendant patiemment que le cours avance et priant pour ne pas devoir affronter ma peur. J'angoissais déjà rien que de penser au fait que l'épouvantard puisse prendre l'apparence de ma peur.C'est en pleine réflexion que tout à coup une fille de 1993 hurla que l'épouvantard était sorti. Ma réaction fut instantané je me figeais attendant que la chose vienne et priant sincèrement pour qu'elle choisissent quelqu'un d'autre que moi. J'attendis un bon moment avant de m'apercevoir que rien n'était sortis de l'armoire. Je levais les yeux au ciel et baissais ma baguette. C'était une élève qui avait essayer de faire une diversion pour je ne sais quel raison. En ce qui concerne la diversion c'était réussis. Certains riaient d'autre pas et je faisais parti de ceux qui était blasé. Franchement question discretion je pouvais me taire. Enfin bref j'attendais de voir la suite de cet événement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus A. Black
Serpentard
avatar
Serpentard

Messages : 38
Date d'inscription : 11/06/2012

Votre sorcier
Année d'étude:
Age: xx ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 17:22

Quel début de journée banale. Se réveiller silencieusement, s'habiller avec soin, faire son sac et se diriger vers la grande salle. La vie de l'élève modèle ne semblait pas avoir changé d'un poil malgré le fait qu'il soit dans une époque différente de la sienne. On ne pouvait pas dire qu'il s'y habituait et s'y adaptait, mais même en 1976 il ne se sentait pas à sa place, alors le malaise n'était pas nouveau. Il a toujours su ne pas attirer les regards, donc on ne le remarquait pas pour le dévisager comme un autre voyageur de l'espace. Les seuls fois où les gens se retournaient pour l'observer, c'était lorsqu'il s'asseyait à la grande table des Serpentards pour les repas, comme ce matin. Au bout de 10-12 minutes, le groupe d'élève à côté duquel il s'était placé sembla enfin se rendre compte qu'il ne connaissait pas sa tête. Lorsqu'ils arrêtèrent leur conversation sur le retrait de point du professeur Rogue, Regulus arrêta lui aussi de manger et leur lança un sourire un peu timide.
Mais après un cours silence gêné, il fit face à la même réaction qu'en 1976, des regards en coin et un air de dire "Carrément bizarre celui-là.". Heureusement, il avait finit de manger alors il alla en cours sans être de moins bonne humeur qu'avant.

Le cours était très attendu par les autres élèves de 1976, car tous étaient de la 6ème année et connaissait leur camarade Remus Lupin qui était aussi le professeur de ce prochain cours de Défense contre les Forces du Mal. Regulus, lui, ne s'attendait pas à grand chose de ce nouveau professeur. Il connaissait Remus Lupin comme étant un bon ami de son frère Sirius, mais sans plus.
Entrant dans la salle, il se plaça sur le côté devant les autres, de façon à pouvoir bien observer ce que le professeur avait prévu sans être vraiment remarqué. Le cours avait l'air plutôt spécial. Les pupitres avaient été poussés et au milieu de la salle, devant les élèves, il y avait une armoire. Celle-ci avait l'air, agitée.
Tout fut clair dans l'esprit de Regulus lorsque le professeur écrit le sujet du cours sur le tableau. Il avait donc un épouvantard dans l'armoire. Regulus soupira doucement, peut-être triste de déjà connaitre tout ce que les élèves, dont son grand frère, disaient à propos des épouvantards. Mais au moins, on pouvait prévoir de ce cours d'être un peu plus distrayant qu'un cours banal. Attraper un épouvantard devait être assez difficile.

Regulus sursauta au cri strident d'une jeune demoiselle qui hurlait que la chose était sortie de sa cage, mais au lieu de vérifier la chose, il se retourna pour voir qui pouvait bien mentir aussi fort. La porte de l'armoire n'avait pas bougé, mais une autre allait bientôt être ouverte : celle de la classe. Deux blondes tentaient de se faire la malle, sûrement trop effrayée d'être effrayée. Mais leur petit tour se retourna contre elle et la poignée de la porte se brisa, rendant leur évasion impossible.
Regulus rigola doucement, pas vraiment par méchanceté, mais parce que la situation était plutôt loufoque. La jeune fille de Gryffondor ne sembla pas vraiment honteuse d'être découverte dans sa tentative de diversion et c'est d'un simple sourire qu'elle s'excusa d'avoir ainsi interrompu le cours.

Il était assez amusé de voir que certaines personnes étaient assez couardes pour vouloir échapper à un simple épouvantard. Bien que beaucoup de gens, dont Sirius Black, trouvait Regulus faible et peureux, il ne l'était pas. Il n'était seulement pas téméraire et préférait éviter tout problème ou conflit plutôt que de devoir tout régler par la force. L'épouvantard ne lui faisait pas peur bien que c'était son but premier, car il savait déjà quelle forme il allait prendre et comment l'affronter. Si jamais le professeur le désignait pour une petite démonstration du sort Riddiculus, même s'il aurait préféré rester tranquillement dans son coin de la classe, il savait très bien ce qu'il se passerait.
De l'armoire sortirait Orion Black, son père, l'air furax ou déçu et commencerait à dire toutes les choses honteuses qu'il disait de Sirius, son autre traitre de fils. Il n'y aurait pas beaucoup de différence par rapport à la réalité sauf qu'au lieu de parler de son grand-frère absent, son père s'adresserait à lui et brandirait sa baguette dans sa direction.
Regulus n'avait pas honte de sa plus grande peur et était même fier de la connaitre. Mais une des raisons pour laquelle sa plus grande peur ne lui faisait pas si peur que ça, était parce qu'il savait qu'elle était fausse, du moins pour l'instant. Son vrai père s'était assuré que son fils le sache et agisse en conséquence. Tout ce qu'il reprochait à Sirius devant les yeux et les oreilles du petit frère était dans l'intention que celui-ci fasse tout le contraire et obéisse aux parents. Orion Black n'avait été qu'énormément fier de découvrir que la plus grande peur de son fils était de le décevoir lorsqu'il lui demanda de s'occuper d'un épouvantard retrouvé dans les canalisations d'une de leur demeure secondaire.

Regulus en avait déjà battu un et savait à quoi s'attendre s'il devait le refaire devant témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred Weasley
Gryffondor
avatar
Gryffondor

Messages : 23
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 18:35

Les cours de défense contre les forces du mal ! C’était pas ceux que je préférais, ce n’était pas non plus ceux que je détestais le plus. Mon cours préféré était ceux de sortilège mais ce n’était pas dans le programme d’aujourd’hui. Tant pis ! J’avais fini par réveiller mon fainéant de frangin en lui sautant dessus armée d’un oreiller. Une bagarre de polochon plus tard et des plumes noyant la chambre, nous nous rendions compte que si nous continuons, nous allions être tout simplement en retard et être obliger de sauter le petit déjeuné ! Or ! Si je n’avais pas mon estomac remplit, je valais quedal en matière de farce. Sautant sur les épaules de George :

« Fonce ! MON FIER DESTRIER ! »

Bien évidemment, cet idiot ne souhaitait pas être mon fier destrier ! Me lâchant et me laissant lourdement tomber sur le sol de la salle commune, il me tendit la main pour que je puisse me relever. C’est le bras sur son épaule et le sien sur le mien ( vous suivez ? ) que nous nous dirigions vers la Grande Salle pour manger. Je me demandais parfois où trouvait la direction de Poudlard tout l’argent qui permettait de tel repas ! Surtout que j’étais persuadée que notre famille devait certainement engouffré la moitié de la somme alloué pour les repas ! C’est que chez les Weasley, on avait des estomacs très larges ! Engouffrant des litres de jus de citrouille et presque autant en nourriture solide ( comment ça j’exagère ? ) c’est le ventre plein que je m’affalais presque sur ma chaise lorsqu’on nous arrivâmes dans la salle de classe :

« George…Je crois que j’ai trop mangé »

Retenant un renvois avant que celui-ci ne franchisse ma gorge dans un bruit plus que dégouttant et pas discret, je regardais mon frère jumeau comme si j’étais sur le point d’exploser. Les mains sur mon ventre, je regardais alors le professeur Lupin en souriant, celui-ci attendit que tout le monde soit arrivé avant de rentrer dans le vif du sujet. L’épouvantard. Posant mes yeux sur l’armoire qui semblait dans le même état que mon estomac ( c’est-à-dire sur le point d’exploser ), j’écoutais la question du professeur et les réponses qui s’en suivait.

« Et moi qui pensais passer une journée sans voir la tête de Percy »

Murmurais-je à mon frère avant que celui-ci me fasse un petit coup de coude pour me montrer ce qui se passait pas loin. Quel joyeux spectacle que de voir Camille essayer de quitter le cours comme si de rien était en compagnie de la future chanteuse de Bizard Sister’s, c’est-à-dire sa mère !
Nous la regardions et j’avais essayé de lui faire comprendre que ce n’était franchement pas une bonne idée. La majorité des plans, voir la totalité des plans de Camille avait une fâcheuse tendance à ne jamais se passer comme prévu. George et moi-même en étions venu à éviter de l’emmener avec nous pendant nos sorties de peur que sa poisse se répercute sur nous. Enfin, ça ne nous empêchait pas quand même d’essayer de lui apprendre quelque truc et de lui montrer certaines de nos farces en action ! Mais là…Me penchant vers George, je lui tendais la main :


« Je te parie 2 gallions qu’elle se vautre avant d’arriver à la porte »

Mon frère paria sur une autre fin de situation et nous nous serions la main pour sceller ce pari ! Elle hurla, on ne bougea pas, sachant qu’il s’agissait d’une diversion et je préférais profiter du petit spectacle qu’elle nous offrait. Au moment où elle essaya d’ouvrir la porte, jamais ô grand jamais j’aurais pensé qu’elle se retrouverait avec la poignée dans la main ! Je ne pouvais m’empêcher d’éclater de rire en voyant la tête qu’elle faisait, tout sourire, la poignée entre les mains. A ses côtés, sa future mère semblait être totalement ailleurs, blanche comme neige, je comprenais mieux la raison pour laquelle Camille voulait fuir le cours. Dommage, pour le coup, c’était fichu. Même si c’était vraiment marrant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésis Rogue
Serpentard

avatar
Serpentard

Messages : 166
Date d'inscription : 27/05/2012

Votre sorcier
Année d'étude: 5eme année
Age: 15 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 21:33

    Défense contre les forces du mal, certainement la matière que Némésis supportait le mieux. Surement car elle savait que son père avait toujours en être le professeur, sans jamais y parvenir. Cette idée la faisait rire doucement. Elle aimait vraiment ce cours et avait hâte de l'avoir, la pratique elle adorait. La seule ombre au tableau fut lorsqu'elle découvrit que le professeur serait Remus Lupin, l'un des Maraudeurs et officieusement ennemis de son père. Autant, la jeune serpentarde adorait tourner en ridicule son père et lui en faire voir de toutes les couleurs, autant l'idée que l'homme qui allait lui faire la classe avait pu le tourmenter, la mettait hors d'elle. Elle ne l'avait pas approché une seule fois depuis que la version adolescente était arrivée et la version adulte ne lui inspirait pas du tout une grande envie d'amitié. Le petit déjeuner avait été plutot plaisant, mais l'idée d'aller en cours l'était plus. Némésis se dirigea en direction de la salle de cours, Adèle à ses côtés comme d'habitude, il n'en serait jamais autrement, elle retoucha son chignon de danseuse en soupirant.

    Je jure que je jette un Kedavra si l'on me fait la moindre remarque sur ma mère à ce cours.
    Si tu veux, je t'achèverai...
    Merci Ade, t'es une vraie copine.

    Gracieusement, elle entra dans la salle, elles n'étaient pas les premières. Némésis scruta la salle du regard, ils étaient tous là, malheureusement pour la jeune serpentarde. Elle s'avança pour être au premier plan, le cours allait porter sur les Epouvantards. A l'idée d'avoir à affronter sa peur des araignées la demoiselle paniquait d'avance, ça finirait par un vrai fiasco ce cours, elle le sentait d'avance. Elle n'écoutait pas vraiment le cours, se demandant ce que je serai la pire peur de son père en version adolescent. Un cri se mit à retentir, l'epouvantard n'était pourtant pas sortis, c'était une mauvaise blague. Elle se tourna en direction de celle qui avait sonné l'alerte, c'était sa cousine Camille en compagnie de sa tante, elle semblait avoir voulu fuir de ce cours et avait la poignée de porte dans la main, bien qu'elle tenta de la cacher aussitôt. Némésis pouffa de rire en la regardant.

    C'était presque ça!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malefoy
Serpentard
avatar
Serpentard

Messages : 278
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 26

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mer 13 Juin - 22:51

L'idée de recommencer le cours de DCFM ne m'attirait pas plus que ça, surtout parce qu'il était assuré par Lupin... Je commençai à en avoir marre de tout ça. Personnellement Lupin était à mes yeux le moins idiot des maraudeurs, peut être avec Pettigrow. Mais les 2 paons de Black et de Potter m'exaspéraient à chaque fois que je les voyais.
Je me suis mis en route vers la salle puis une fois sur place je constatai, toujours avec exaspération, qu'il n'y avait pas de chaises. Doublement génial, j'étais crevé et j'avais prévu de passer le cours à dormir.

Je regardai les autres entrer dans la salle puis écoutai ce pauvre Lupin nous déblaterer sur les épouvantards. Même pas eu le temps de réfléchir qu'on avait déjà eu le droit à la démonstration de connaissances incroyables de la Miss Granger. Je levai les yeux au ciel et soupirait de manière assez bruyante.

Affalé contre le mur je regardai avec attention la fille d'Amy essayer de s'enfuir de la salle, je ne pu m'empêcher de rire lorsque je la vis casser la poignée, en même temps j'avais un peu de compassion pour elle, j'étais prêt à me barrer moi aussi.

En regardant l'armoire bouger, je me demandai quelle forme pourrait bien prendre l'épouvantard pour les autres : Dimitri une cure de désintox? Aliera une vision d'elle toute ridée? Je voyais bien Potter avoir peur d'un insecte, genre la sauterelle, ça lui irait tellement bien. Black ce serait surement un miroir brisé pour ne pas pouvoir réussir à s'admirer... Alors que je m'imaginai toutes sortes de situations pour les autres je me mis à penser à mon propre cas : de quoi avais-je le plus peur. Bon question idiote, c'était surement mon père, ça a toujours été mon père. Quoi que, peut être les clowns, j'en avais toujours eu une sainte horreur et franchement dans quelle situation j'allais être si un clown sortait de l'armoire. A la fois ridicule et terrifié je pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pettigrow
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 263
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 24
Localisation : Québec

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Jeu 14 Juin - 6:43

- Les épouvantard aiment vivre dans des lieux très sombres comme sous les meubles ou dedans.

C'était Sirius qui, jusqu'à maintenant, s'était tenu à peu près silencieux, mis à part lorsqu'il m'avait saluer à son arrivée. Salut peu habituel auquel j'avais répondu avec un sourire en haussant les épaules, quelques minutes plus tôt.
C'était, selon ce que Sirius disait, pourquoi on ne pouvait savoir à quoi ressemble un épouvantard, simplement à cause qu'ils restaient cachés dans les lieux très sombres et que, de toute manière, dès qu'ils se retrouvaient face à quelqu'un, il se transformait en sa plus grande peur. Il conclut, invitant Remus à présenter l'épouvantard, que un sortilège simple pouvait être efficace contre cette créature mais qu'il était encore plus facile de le vaincre lorsqu'on était nombreux.
Pour ma part, je me demandais toujours quelle forme prendrait cette créature face à moi. J'eus pendant un moment l'impression que Sirius lisait dans mes pensés, mais en fait, je crois que c'est une des particularités des maraudeurs! Quoiqu'il en soit, il me donna un coup de coude. Je sursautai et le regardai du coin de l'oeil, fronçant les sourcils, alors qu'il me chuchotait qu'avec un peu de chance, mes nombreuses peurs allaient faire que l'épouvantard ne ressemblerait à rien.

- Haha, te moque pas de moi, marmonnai-je, mi-offusqué, mi-amusé. Sérieusement, j'aimerais vraiment que ça se passe ainsi, en fait...

J'eus un petit rire à peine audible accompagné d'un petit sourire. Je n'avais pas vraiment de mal à deviner la peur de mon ami/professeur Remus, mais il m'était impossible de deviner les peurs de Sirius et de James qui se tenait à nos côtés. Je savais que Sirius avait évidemment des problèmes familiaux, mais je n'étais pas bien placé pour savoir s'il craignait ou non les membres de sa famille. Et James...? Peut-être n'était-ce que des idiotes pensés de ma part, mais la première chose qui me vint à l'esprit à propos de lui, c'était que sa plus grande crainte pourrait être d'être rejeté, de perdre cette popularité qui lui allait si bien. En fait, c'était sans doute la seule chose qui me venait en tête car je n'arrivais pas à imaginer James, lui qui était si fier, avoir des peurs.
Un cri me sortit de mes pensés. Je tournai la tête vers une jeune fille de cette époque qui criait que la créature s'était échappée de l'armoire. Vivement et naturellement, je regardai craintivement l'armoire...
Je réalisai après quelques secondes d'angoisse qu'elle semblait pourtant fermée...Je fronçai les sourcils sans comprendre et cherchai la crieuse au loup du regard. La jeune blondinette était à côté de la porte de la classe, avec Amy, la poignée entre les mains. Donc ces deux jeunes femmes avaient tenté de s'enfuir de cours... pour fuir l'épouvantard? Oh, pas question. Si je passais, tout le monde présent devaient passé aussi.
Oui, j'avais la trouille, mais si j'étais obligé de le faire, je voulais que ce soit le cas pour tout le monde, effectivement.
Quoiqu'il en soit, je ressentais un profond malaise de la part de la cadette qui semblait si embarrassée d'être prise sur le fait. Elle souriait, mais c'était maladroit et ses joues étaient rouges. J'eus un petit rire qui mêlait à la fois ma réaction face à l'évènement plutôt cocasse, mais aussi un petit malaise compatissant envers cette jeune fille qui tentait de sécher le cours dans lequel elle était déjà rentré.
Je le savais bien: le meilleur moyen de sécher un cours, c'est de ne pas s'y pointer, simplement. Mais d'une manière ou d'une autre, les professeurs devinaient bien si on brillait par notre absence pour une bonne raison ou non. Si j'étais malade, l'infirmière confirmait mon absence au professeur, mais mis à part la maladie, il n'y avait aucune raison valable (selon eux) de sécher un cours! Donc, à chaque fois, on se retrouvait en heure de colle... Mais au moins, on ne se faisait pas prendre sur le coup, la main dans le sac, carrément.
Je me contentai de commenter en chuchotant à mes amis:

- Je connais des gens qui auraient besoin de cours de séchage de cours!

J'incluais tout aussi bien Amy dans "Ces gens" comme n'importe qui d'ailleurs qui auraient l'idée de sécher un cours déjà commencé.



[hors sujet: Je vous jure que j'ai déjà vu des gens sécher un cours en plein milieu, en sortant par la fenêtre o.O (je vous rassure, on était au rez-de-chaussé haha)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Bizard
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 365
Date d'inscription : 19/01/2011

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Jeu 14 Juin - 14:53

Blafarde, la jeune fille de Gryffondor restait les yeux rivés sur l’armoire, elle ignorait que le doux Remus Lupin deviendrait sadique en grandissant. Elle était incapable de faire face à la peur, elle paniquait déjà à l’idée de ce que cette chose pourrait lui montrer, incapable dans sa tête de savoir ce qui l’effrayait le plus : le regard dégoutté de Sirius, ses sœurs qui l’abandonnent, un clown, le signe des mangemorts, … Des tas de suppositions déferlait dans sa tête alors qu’elle ne lâchait pas des yeux l’armoire de peur que celle-ci n’explose en mille morceaux pour libérer la chose informe qui s’y cachait dedans. Elle eut presque un mouvement de recul lorsqu’elle sentie la main de Camille se poser sur son poignet. Regardant la jeune blonde que d’un œil furtif, elle n’avait même pas répondu à son affirmation de sortir, se laissant tout simplement entrainée. Elle ne savait pas franchement ce qu’elle faisait mais le fait de s’éloigner de cette armoire avait déjà quelque chose d’amplement rassurant. Doucement, sa main serrait le bras de Camille, rassurée par le contact de celle-ci jusqu’à ce qu’elle se mette à hurler que l’épouvantard s’était enfuit, Amy avait eu un moment de panique intense durant lesquels elle avait planté ses ongles dans la chaire de Camille…Mais la surprise de se retrouver avec la poignée de la porte entre les mains semblaient être assez amusante pour que la Gryffondor ne sente pas tout de suite les ongles de sa futures mères dans sa peau.

Tous les regards s’étaient alors posés sur eux. Amy, ne semblait pas pour autant gênée. D’abord parce qu’elle ne se sentait jamais gênée, ensuite parce qu’elle était encore bloquée sur l’idée que l’épouvantard avait pu s’échapper. Amy était mal à l’aise, une majeure partie de son corps et de son esprit ne demandait qu’à quitter cette classe ( bien que cela était impossible ) alors qu’une infime partie d’elle semblait vouloir combattre ses démons. C’était un véritable combat de coq qu’elle menait à l’intérieur, rester, ou fuir, elle aurait pu faire comme James il y a un an qui avait sauter par la fenêtre pour fuir un cours ( d’ailleurs n’était-ce pas un cours de DCFM ? ) et qui avait réussi à ralentir sa chute avant de toucher le sol, ou avait-il fait un accio balais ? L’un ou l’autre Amy s’en souvenait plus trop bien, bien trop obnubilé par cette caisse qui gigotait. Elle restait là, sur place, tenant encore Camille sans vraiment s’en rendre compte.


_________________
<div style="margin-left: 220px"><object type="application/x-shockwave-flash" data="http://flash-mp3-player.net/medias/player_mp3_mini.swf" width="200" height="20">
<param name="movie" value="http://flash-mp3-player.net/medias/player_mp3_mini.swf" />
<param name="bgcolor" value="#000000" />
<param name="FlashVars" value="mp3=http://www.fileden.com/files/2012/6/4/3312282/Christina%20Petti%20-%20The%20Lonely.mp3" />
</object></div>

<div style="margin-top: -157px"></div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adèle M. Lestrange
Serpentard
avatar
Serpentard

Messages : 11
Date d'inscription : 10/06/2012

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Jeu 14 Juin - 22:48

Bien qu’Adèle ne puisse pas voir en peinture la mère de Némésis, elle lui avait pourtant promis qu’elle l’aiderait à achever le prochain qui lui ferait une remarque sur celle-ci. Quelque part, la jeune serpentard n’arrivait pas à comprendre cette fascination que semblait avoir Némésis au sujet d’Aliera, cette adolescente était d’un vulgaire, bien loin de ce que Némésis était réellement, la jeune fille avait bien du mal à croire que cette fille pouvait être la future mère de Némésis. D’un autre côté, elle comprenait sa meilleure amie, cela ne devait pas être facile d’avoir grandi sans sa mère pour un jour la voir débarqué à Poudlard en version adolescente, c’était une chance unique mais elle s’inquiétait, elle s’inquiétait des répercutions que cela aurait sur son amie. Comme beaucoup de monde, Adèle avait entendu parlé de la défunte membre des Bizard Sister’s, comme d’autre, elle avait vu le fameux documentaire qu’une des autres sœurs avaient fait sur celle-ci, elle avait appris d’autre histoire de la bouche de Némésis elle-même et elle ne souhaitait vraiment pas voir sa meilleure amie suivre ses traces.
Les yeux posé sur le professeur Lupin, elle essayait de prendre des notes, Adèle était une élève studieuse derrière ses attitude de peste exubérante, en même temps, chez les Lestranges comme chez les MacCarty, il n’était pas question de ramener une mauvaise note, elle ne tenait pas à décevoir ses deux familles et cette pensées lui paraissait presque étrange, ne pas décevoir ses deux familles…

Les réponses fusaient dans la classe, si bien qu’Adèle ne prit pas la peine d’en rajouter, continuant de prendre des notes avant d’observer la dite armoire. Elle se demanda quel forme pourrait avoir l’épouvantard face à elle, elle n’avait pas peur de ses grands-parents, ni de ses cousins, ni de ses cousines, n’étaient pas effrayé par les mangemorts, et bien qu’elle ne supportait pas la vue d’une araignée ou d’un quelconque insecte, de là à en avoir peur…Sa réflexion fut longue, allongeant la liste des formes que pourraient avoir l’étrange chose en sortant de son armoire, mais rien ne semblait réellement faire l’affaire aux yeux d’Adèle, si bien…Qu’elle finit par conclure qu’au fond, peut-être n’avait-elle peur de rien…
D’ailleurs, Adèle se demandait quel effet cela aurait une personne ayant réellement peur de rien face à un épouvantard. Est-ce que c’était une façon de tuer ces créatures ? Haussant les épaules, ses réflexions internes furent interrompu par le cri strident d’une Gryffondor, elle se retourna, observant alors Camille…La cousine de Némésis. Adèle ne put s’empêcher de rouler des yeux, cette fille était fatigante et tellement ennuyeuse, heureusement pour elle, elle était la cousine de sa meilleure amie. Malgré tout, la situation plus qu’amusante fit rire la Serpentarde.


C'était presque ça!
« Essais la fenêtre la prochaine fois… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ron B. Weasley
Gryffondor
avatar
Gryffondor

Messages : 69
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 23
Localisation : Picardie

Votre sorcier
Année d'étude: 3eme année
Age: 13 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Ven 15 Juin - 16:26

    Ron était content d'être en défense contre les forces du mal. Il allait pouvoir voir enfin de quoi était capable le nouveau professeur qu'il avait rencontré dans le train. Il s'était réveillé assez tard mais avait quand même pus prendre quelque petites pâtisserie avant d'aller en cours. Il allait à une table attendant Harry qui faisait son lacet dans le couloir. Il vit que des personnes étaient déjà arrivé dont James Potter et Sirius Black.
    Ron ne savait pas trop comment ce comporter face à eux. James Potter était le père de Harry et il l'avait accaparé toute la 1ère journée de cours. Et Sirius Black était la personne qui voulait tuer dans un futur son meilleur ami. Comment ne pas leurs faire confiance ? Le cours commençait et Harry était revenu. Le professeur avait l'air assez confiant. Espérons qu'il soit compétent. Pas comme Lockhart et ses lutins de Cornouailles. Ah ! Sacré bazar tout de même !
    Le professeur prit la parole en demandant qu'est-ce qu'était un épouventard. Ron cherchait dans sa mémoire mais ce fut Hermione qui répondit à la question. Ron sursautait. Il ne l'avait pas vus entrer alors qu'elle était juste à côté d'eux. Ron ce penchait vers Harry en murmurant.


    - Depuis quand elle est là Hermione ?

    Il vit ensuite ses frères ainsi que Camille Bizard faire du bruit mais il penchait sa tête vers Hermione à la recherche d'une explication de son arrivée si soudaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rabastan Lestrange
Préfet Des Serpentards
avatar
Préfet Des Serpentards

Messages : 151
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27
Localisation : Paris

Votre sorcier
Année d'étude: 6eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Dim 17 Juin - 4:08

Les rayons du soleil percèrent les eaux calme du lac pour réveiller les élèves du dortoirs des Serpentard, trouvé le sommeil avait été pratiquement mission impossible pour Rabastan, les derniers évènements étaient vraiment perturbant et étrange, ses pensées étaient assaillis par de nombreuse question qui semblaient se décupler à chaque réponse trouvé mais finalement la fatigue avait fini par l'emporter et cela sans prévenir, un sommeil sans rêve et oh combien trop court pour le jeune Serpentard. Se levant dans un grognement de mécontentement, Rabastan heurta avec force le pied du lit de Dimitry, le résultat ne surprendra personne et pas même ces compagnons de dortoirs qui retrouvèrent le jeune Lestrange entrain de se tenir le pied et de jurer que sa vengeance sur ce pied de lit sera terrible. Après une douche rapide, il alla fumé une cigarette sur les berges du lac observant avec un certain intérêt les joggeuses, sans Absynthe dans les parages il se sentait plus ou moins vide et plus il observait ce lac plus cela lui faisait comprendre son réel attachement à la jeune fille, ce qui n'avait été qu'un jeu au début pour lui semblait être devenu beaucoup plus sérieux d'un coup.

- J'avais vraiment besoin de ça maintenant...comme si j'avais pas assez de problème en ce moment, faut toujours que tu trouve le moyen de m'embêter même quand tu n'es pas là, t'es pas croyable...

Début de folie ? Certainement pas, Rab' était déjà timbré bien avant cela disons seulement que cette situation n'arrangerait pas les choses, repartant en direction du château afin de prendre un petit déjeuner digne de ce nom le vert croisa Lucius qui devait finir de se préparé, ils se dirigèrent tous les deux vers la grande salle plus ou moins silencieusement, chacun brisant le silence de temps à autre soit pour constater un endroit du chateau qui avait changé ou simplement pour prendre conscience qu'ils ne sont plus en 1976, au moins on à un nouveau terrain de chasse avait rétorqué Lucius, il n'avait pas tord mais à quel prix ? ils ignoraient tous les deux comment ils étaient en 1993. Le déjeuner ce passa calmement, les nouveaux venus étaient clairement la nouvelle attraction du coin, tout le monde voulaient les voir, leurs parler, devenir leurs amis ou bien plus encore pour certain. Le bol de café fut accueillis avec la plus grande des satisfaction par l'organisme de Rabastan, une sorte de potion magique qui lui donnerait l'énergie nécessaire de tenir jusqu'à la fin de la journée.

- Défense contre les forces du mal...on a cours avec Lupin, j'espère qu'on va voir quelque chose de nouveau sinon bonjour l'ennui

Rabastan soupira d'avance, l'image de son lit chaud et douillet refit surface pendant quelques secondes dans sa tête, non il devait y aller sinon que pourrait-il bien faire de sa journée ? A part roupiller tranquille et bien au chaud dans son lit ? Remarquez cette alternative s'imposer de plus en plus dans son esprit mais avant qu'il n’arrête sa décision sur cette pensée il pensa au badge de préfet qui luisait encore sur sa poitrine, d'un geste lent Rabastan défit l'insigne et le rangea dans la poche arrière de son jean, une autre époque...un autre préfet.

- Allez on va en cours avant que je mette mon plan de flegme à exécution

S'installant tranquillement à coté d'Aliera le jeune Serpentard la salua d'un joli sourire préférant mettre en exergue sa bonne humeur récemment acquise que ses sombres pensées, d'un coup l'armoire se mit à bouger attirant le regard chocolat du brun qui commençait à se douter sur quoi le cours allait porté, tournant la tête vers sa meilleure amie Rabastan y fut surpris de voir l’inquiétude de sa camarade, ce n'était pas la première fois qu'ils voyaient un épouvantard ce cours leurs avaient été enseignés au cours de leurs deuxièmes années, alors pourquoi semblait-elle aussi inquiète ?

- Un problème ?, murmura t-il

Les réponses sur l'épouvantard commencèrent à fuser, une gryffondor avait été la plus rapide à répondre en donnant le nom de la créature que l'armoire contenait mais Sirius avait ajouté des précisions plus qu'utile pour les non initié à ce cours, finalement le mélange des deux promotions ne seraient peut-être pas quelque chose de négatif mais Rab' trouvait l'idée d'avoir un de leurs anciens camarade comme professeur complètement idiot et absurde, certaines rancunes sont tenaces et certain professeur pourrait voir dans ce voyage une occasion de faire payer leurs anciens tortionnaires du mal qu'ils avaient fait, même si Lupin transpirer l'égalité le brun n'avait pas la même opinion de Rogue sénior. Alors que le professeur Lupin se lançait dans des explications sur l'épouvantard un cri strident retentit dans le fond de la salle, immédiatement le regard de Rabastan se dirigea vers la porte de sortit pour y trouver deux blondes dont une avec la poignée de la porte dans sa main mais cela n'était qu'un détail insignifiant comparé au teint qu'Amy arborait, elle était littéralement blanche et sa réaction en disait long sur son état.

- Si tu veux lui éviter ce cour...tu dois te prononcer maintenant Aliera, continuai je de murmurer

J'avais une rapide idée de quoi faire, même si cela me coûterait probablement une retenue ou deux, je pouvais parfaitement comprendre le fait qu'on ne se sente pas prêt pour affronter ses peurs, certaines sont suffisamment horrible pour qu'on ne veuille plus jamais les recroiser, je commençai à m'interroger sur ma propre peur, la première fois que j'avais affronté l'épouvantard mon père s'était matérialisé devant moi avec cette aura bien plus menaçante et bien plus dangereuse que mon véritable père avait, l'épouvantard amplifie votre peur ce qui ne la rend que bien trop saisissante pour que le sorcier ne puisse ce défendre, il fallait une véritable force moral pour arriver à contrer cette créature.

- J'ai toujours détesté ce genre de situation...toujours l'impression de me mettre nu devant des étranger

Plus de murmure, je m'exprimais à voix haute et clair avec le ton glacial que beaucoup me connaissait, je ne m'exprimais plus trop souvent ainsi sauf quand quelque chose me semblait profondément contraire à mon éthique et révéler ses peurs devant tant d'étranger et d'inconnus ne faisait que renforcer mon impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr Remus J. Lupin
Professeur

avatar
Professeur

Messages : 24
Date d'inscription : 29/05/2012

Votre sorcier
Année d'étude: Personnel de l'école
Age: xx ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Dim 17 Juin - 13:09

Spoiler:
 



Voyant Amy rentrer dans la salle, Remus jeta un coup d’œil à l’armoire avant de regarder à nouveau la jeune fille qui n’était pas venue ici en sautant de joie. Le sujet de ce cours ne pourrait que la rendre encore plus réticente à participer à ses cours à l’avenir. Au cours des dernières années, il avait appris à mieux la connaître, il avait découvert quelques points de son passé et savait pertinemment que les voir ressurgir devant toute une classe était de loin ce qu’elle désirait le moins. Dans cette salle se trouvait trois types de personnes. Tout d’abord ceux dont les peurs les plus profondes les empêcheraient de faire quoi que ce soit, voire même dans le pire des cas les rendraient malades. Ensuite, venaient ceux qui pouvaient sans problèmes faire face à leurs craintes, puisqu’ils avaient su trouver le moyen de les vaincre. Et puis, il y avait un groupe entre ces deux là. Ceux qu’il faudrait pousser un peu pour savoir de quel côté ils se trouvaient. Amy, il en était certain, faisait parti du premier et il projetait déjà de lui épargner l’exercice pratique.

« Vous avez tous les deux en partie raison, commenta-t-il, 5 points pour Gryffondor. Cependant, je me dois de revenir sur votre première remarque miss. Des écrits datant du Moyen-âge affirment que de rares sorciers ont eu l’honneur de voir leur véritable apparence. »

Malheureusement, aucun des auteurs de ces textes n’avaient eu l’idée de retranscrire sur parchemin une description de ces créatures. Si relater une telle expérience sur papier s’était révélée impossible, peut-être était-ce dû au fait qu’aucun mot ne pouvait les décrire sous leur vrai visage. Ou bien, l’idée ne leur avait pas traversé l’esprit.

Alors que Remus donnait quelques explications quant à la façon dont les moldus pouvaient percevoir les épouvantards, qu’eux nommaient Croque-mitaine ou « Le Monstre sous le lit / dans le placard », l’une de ses élèves trouva drôle de faire peur au reste de la classe ; une certaine jeune fille qu’il ne connaissait que trop bien décida de se faire remarquer. Par pure précaution, plutôt que par crainte, il vérifia que l’esprit était toujours contenu dans le meuble de bois. Il avait jeté quelques sorts pour l’empêcher de s’en échapper, mais il était possible qu’il n’ai pas été assez vigilent. Aucun problème du côté de l’armoire, il était toujours dedans. Tentative de fuite. Cette petite tenait bien de ses parents ! Il soupira et attendit qu’elle s’aperçoive elle-même de sa bêtise. Heureusement qu’il avait pensé à jeter ce sort, sinon combien aurait tenté de l’imiter ? L’intention était noble il ne dirait pas le contraire, épargner à sa mère un exercice pratique, mais elle était également complètement stupide et inutile.

« A retenir pour les prochaines fois : Ne jamais me sous-estimer. Lorsque je donne des consignes j’aime qu’on en tienne compte avant d’agir. »

Ces jeunes gens étaient plein de ressources, il lui faudrait donc innover pour continuer à les surprendre. Il allait bien s’amuser ! Cela lui rappellerait le temps où il n’était qu’un gamin, comme eux, qui ne manquait pas d’idées. Un simple sortilège d’attraction, informulé, suffit à faire voler la poignée de porte des mains de Camille jusqu’à la sienne.

« Camille, puisque vous semblez si déterminée à effrayer vos camarades, je pense que voir votre réaction face à votre peur ne pourrait que vous faire du bien. Vous vous porterez bien volontaire, tout à l’heure

La question était purement oratoire. La demoiselle passerait à l’exercice sous peine de faire perdre quelques points à sa maison, chose que même adulte Remus n’aimait pas faire. Sévir dès le premier cours, voilà une chose qu’il ne s’était pas attendu à devoir faire. Il avait parfaitement conscience qu’il fallait montrer dès le début qu’il ne se laisserait pas marcher sur les pieds, et qu’ici il était le maitre et eux les élèves. Malgré tout, il regrettait de voir que l’intérêt de certains pour sa matière était quasiment nul.

« Rassurez vous, monsieur Lestrange, l’heure ne suffirait malheureusement pas à faire passer tout le monde. Et garder un épouvantard trop longtemps en captivité n’est, comme vous le savez, pas une très bonne idée. Vous pouvez donc en conclure qu’un petit groupe que j’ai déjà formé, ne pourra se prêter à cet exercice. »

Même s’il ignorait la peur d’Harry, il était exclu qu’il passe. Se retrouver avec un Voldemort était impensable ! Amy ferait aussi parti du groupe. Lui-même enfant, la vue de la pleine Lune aurait fait comprendre à tous sa véritable nature et ça c'était un secret qu'il comptait bien garder ! Rabastan ? Il hésitait encore, de même pour les autres dispensés, il préférait attendre encore un peu pour juger qui serait apte ou non à le faire. Il lui restait encore quelques consignes à donner, cela lui laisserait amplement le temps de choisir. Il était curieux de voir comment réagirait les plus discrètes des personnes présentes ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliera Bizard
Serpentard

avatar
Serpentard

Messages : 1876
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : Sur un nuage de Poudre de Lutin

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Dim 17 Juin - 21:02

    Alors que la fille de ma sœur l’agrippa pour l’aider à sortir d’ici et que toute la classe les fixait comme deux dangereuses criminelles qui venaient de rater leur coup. Lorsque le professeur de défense, enfin, Remus, reprit la parole suite à toute l’agitation que cela avait causé, je détournai le regard vers lui. Laissant Rabastan me demander pourquoi j’avais l’air anxieuse. Je savais de quoi j’avais peur et je ne voulais pas le révéler aux autres, car ma peur pourrait aussi dévoiler qui j’étais réellement et je n’étais pas encore prête à ce que tous me regardent avec ces yeux que je ne voulais pas assumer.
    Toujours appuyée contre l’un des murs, j’attendais que le professeur fassent ses groupes et entre temps, je répondis au jeune homme qui était à mes cotés.


    « Tu sais parfaitement de quoi j’ai peur. Je n’ai pas envie de dévoiler ce détail à toute la classe… »

    Un sourire apparut tout de même sur mes lèvres. Je ne pouvais pas réellement sauver ma sœur de cette impasse. Malheureusement pour elle, le professeur avait décidé de la forcée a affrontée sa peur. Et je me doutais qu’il ne savait pas dans quoi celui-ci se lançait. Amy pourrait être traumatisée par cette petite expérience durant quelques jours, voir semaine. Car pour un orphelin, il n’y avait rien de pire que de rencontrer un de ses propres fantômes où la cause de la mort de ceux-ci.

    « Je crains que je ne peux plus rien pour elle. Je le retrouverai après le cours. »

    Croisant les bras, l’envie de le taquiner fit apparition dans mon esprit. Tournant la tete vers mon meilleur ami, un petit sourire et air mutin apparut sur mes lèvres. Je me doutais que Remus le choisirait pour son groupe, quoi de mieux que de prendre Rabastan dans le groupe des Serpentards pour ce petit test ?

    « J’ai hâte de voir ta performance mon cher ! » lançais-je joueuse !



_________________
♪ Aliera Bizard ♫
«Everyone has already imagined myself naked for once!»


Parfois, sous la magie, se cache l'amour.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 95
Date d'inscription : 04/06/2012

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Dim 24 Juin - 16:39

C'était notre premier jour dans ce Poudlard de 1993. Je me levais de bonne heure comme à mon habitude, j'étais le premier, les autres dormaient encore bien au chaud sous leurs couettes. Je décidais de les laisser dormir et descendit prendre mon petit-déjeuner.

En arrivant dans la grande salle, je remarquais que nous n'étions pas nombreux à nous être levé de bons matins. Je m'installais sur la table où des emplois du temps avait été déposé. J'en saisis un, tien cours de défense contre les forces du mal. La journée commençait bien, j'allais me donner un cours à moi-même. Je souris, cela pouvait être drôle.

J'avalais une tasse de thé, un toast et retourna dans notre dortoir, James et Sirius ne s'y trouvait plus, Petter était toujours couché, je ne le réveillais pas, je l'avais entendu tourné toute la nuit, dormir lui ferait du bien. Je pris les affaires dont j'avais besoin et descendis pour me rendre devant la salle de cours.

J'arrivais comme d'habitude en avance, je vis plusieurs élèves que je saluais d'un signe de tête, puis nous entrâmes dans la classe. Je m'assis au fond comme à notre habitude sachant que les autres n'allaient pas tarder à nous rejoindre. Petter ne mis pas longtemps à me rejoindre, suivi de Sirius.

Au tableau le Pr Lupin avait inscrit : L'épouventard. Je souris, je trouvais cette créature très intéressante, mais je craignais de devoir l'affronter, je ne tenais pas à voir apparaître la pleine lune en pleine classe.

Le Professeur commença à interroger la classe sur ce qu'était un épouventard et ce qu'il faisait. Une jeune fille répondit, je la reconnue c'était une amie de Harry, le fils de James. Hermione je crois, mais je ne me souvenais plus de son nom de famille. Elle m'avait l'air d'être une fille intelligente. Puis Sirius compléta sa réponse. Puis il ajoutais en chuchotant à Petter que le sien ne serait pas en quoi se transformer. Je pouffais c'est vrai que Petter était assez froussard. Pour consoler un peu Petter je lui dis:

"Ne l'écoute pas, je suis sûr que ça ira. Personnellement j'ai hâte de voir de quoi toi tu as peur Patmol?" lançais-je à mon ami avec un grand sourire.

Alors que le professeur leur répondait, une jeune fille voulue ouvrir la porte. Je sursautais quand Lupin senior l'arrêta dans son geste.

"A retenir pour les prochaines fois : Ne jamais me sous-estimer. Lorsque je donne des consignes j'aime qu'on en tienne compte avant d'agir."

Je ne pus m'empêchais de me sentir fier, j'étais prof et j'avais la classe. Je souris de plus belle.

"Camille, puisque vous semblez si déterminée à effrayer vos camarades, je pense que voir votre réaction face à votre peur ne pourrait que vous faire du bien. Vous vous porterez bien volontaire, tout à l'heure ?"

Dommage si elle croyait y échapper, c'était raté.

"Rassurez vous, monsieur Lestrange, l'heure ne suffirait malheureusement pas à faire passer tout le monde. Et garder un épouvantard trop longtemps en captivité n'est, comme vous le savez, pas une très bonne idée. Vous pouvez donc en conclure qu'un petit groupe que j'ai déjà formé, ne pourra se prêter à cet exercice."

Des groupes! Je soupirais de soulagement. Lupin senior connaissait ma situation, il ne me ferait pas passer pour ne pas mettre en danger notre secret. Je me détendis tous d'un coup et pu profiter du cours l'esprit tranquille. C'était peut-être moqueur, mais j'avais hâte de voir de quoi les autres avait peur, surtout mes trois compères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helldas Hopwirck
Poussoufle
avatar
Poussoufle

Messages : 51
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Dim 24 Juin - 17:13

Une fois de plus le jour se levait sur Poudlard. Helldas était déjà près pour la journée. D'un naturel matinal il n'avait aucun mal à être à l'heure. La ponctualité était dans ses habitudes. Il n'aurait pour rien au monde raté un cours où un rendez vous. La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt disait-on. Helldas en avait bien conscience et l'année avait beau s'annoncer houleuse il gardait toute ses habitudes. Le matin était vraiment le moment de la journée qu'il préférait. Non seulement parce que tout le monde dormait encore mais aussi parce que l'air était bien plus respirable que quand le monde était là autour de lui sans jamais le voir. Il n'avait pas pour habitude de se mêler aux autres. On le considérait toujours de la même façon. Il avait été tellement fois blesser par les propos des autres qu'aujourd'hui tout cela lui passait au dessus de la tête et il essayait de ne pas y prêter attention. Comme d'habitude il déjeuna seul et partit vers les cours de défense contre les forces du mal seul. La solitude était souvent sa meilleure amie et peut être aussi sa pire ennemie. Les deux allaient souvent ensemble.

La salle de classe commençait tout juste à se remplir. Il n'était pas le premier arrivé et se mit à l'écart prenant soin de passer inaperçu. Jouer à l'homme invisible était un passe temps qu'il savait accomplir à merveille. L'armoire qui bougeait au milieu de la salle l'inquiétait. Il savait évidemment ce qu'elle contenait et n'essayait de pas trop y penser. Il ignorait ce qu'était sa peur. Du moins il refusait de mettre un nom sur celle ci et faisait comme ci elle n'existait pas. La peur était un démon intérieur à combattre et il n'avait pas spécialement envie de l'affronter devant les autres. Il était sûr qu'une fois de plus ça pousserait certaines personne aux railleries incessantes auxquels il avait le droit. Il écoutait une fois de plus le nouveau professeur de défense expliquer certains points à respecter durant son cours. Il avait l'air bien meilleur que ce Lockart qui leur avait servit de professeur l'année passée. Une vraie catastrophe ambulante. Il n'arrivait d'ailleurs toujours pas à comprendre comment il avait réussit à obtenir ses BUSES dans cette matière étant donné le peu de choses qu'ils avaient appris cette année là. Helldas remarqua la ruse de cette Gryffondor qui tentait de s'eclipser du cours. Il sourit à cette petit perturbation du cours. Cette demoiselle n'était pas prête de sortir. Le professeur Lupin indiqua que tout le monde ne passerait pas. Il était à moitié soulagé se demandant s'il devrait affronter l'épouvantard ou pas. Quelque part il était curieux de connaître sa peur mais n'était pas sûr de pouvoir l'affronter. Il n'avait pas envie de passer pour un idiot auprès de ces camarades. Il risquait fort d'en vouloir au professeur si jamais cela se passait mal tout en sachant que ce professeur ne serait en rien coupable de cela. Helldas était inquiet de connaître ce petit groupe dont parlait le professeur. Il restait là le plus discrètement possible essayant de jouer au mieux à l'homme invisible. Il se serait volontiers cacher derrière un rideau s'il y en avait eu un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Dim 24 Juin - 20:52

    C’était toujours aussi invisible dans son coin qu’Abigail était. Elle avait écouté le cours depuis le début sans réellement poser de question où y répondre. Ce n’était pas réellement dans ses habitudes de participer. Au contraire, elle était plutôt du genre à demander des travaux supplémentaires à rendre pour être certaines de réussir ses ASPICS. Elle avait besoin de bonnes notes pour se démarquer de ses frères et prouver à sa famille qu’elle avait autant d’importance qu’eux et que les temps avaient changés. Les autres familles de sangs purs ne leur demanderaient pas d’argent pour épouser une fille comme l’avait fait les parents de sa mère. Non, ils ne pouvaient pas décider de ce genre de choses sans Abigail. Ces frères avaient certes été obligés d’épouser des demoiselles qu’ils ne connaissaient pas, mais pour la jeune femme, les choses allaient être bien différentes. Combien de sang pur connaissaient réellement son existence ? Très peu !
    Sa famille n’avaient jamais mis en avance sa présence, si bien qu’elle avait eut droit à une éducation moldue loin des siens. Enfin, pour Abi cette expérience de vie ne pouvait que renforcer son envie de se montrer plus intelligente et d’avoir une meilleure valeur que ses frères. Elle était certes plus farouche sur la question de la sexualité contrairement à ses frères qui avaient toujours été des coureurs de jupons. Mais elle n’en restait pas moins celle qui rapportait de meilleur résultat. Elle avait beau avoir été une honte aux yeux de ses parents pour avoir été envoyé chez Serdaigle, mais soyons sérieux, elle était bien trop gentille, bien trop calme et bien trop serviable pour se retrouver chez Serpentard. Trop créative et trop studieuse pour Poussoufle. Pas assez courageuse pour Gryffondor. Non, sa maison était la meilleure de toute pour la demoiselle à la discrétion légendaire.

    Ce fut en tant qu’observatrice de ce qu’il s’était passé que la demoiselle se dit que l’année avec les étudiants de 1976 allait vraiment être perturbante. Ils allaient devoir apprendre à cohabiter avec une époque qui était à milles lieux de la leur. Notre époque avait connue pas mal de troubles. Nos parents s’étaient battus contre un mal qui avait empoissonné leurs enfants. Oubliant alors ce que cela était que de vivre serein, sans aucune épée de Damoclès au dessus de la tête. Hors, nous nous devions évoluer dans une époque où l’extérieur se révélait dangereux. Où un tueur en série était dans les parages, cherchant l’on ne savait quoi. Peut être à retrouver son maitre, le seigneur des ténèbres. Je repensai à sa femme. Elle avait écrit une chanson sur l’innocence de l’homme. Mais qui y croyait ? La Bizard aurait pu planter son groupe de musique pour cela. Mais heureusement pour celle-ci, les fans étaient restés à l’écoute et était toujours présent.
    Le regard bleuté de la rousse se déposa sur l’ancienne leadeur du groupe de rock. Elle l’observa durant un moment, elle n’avait pas réellement changé d’ici le moment de son assassinat. Elle avait gardé sa longue chevelure brune, sa peau légèrement bronzée et les formes pulpeuses qu’on lui connaissait. Elle n’était surement pas aussi sage qu’elle avait pu le montrer. Actuellement elle était aux cotés d’un jeune homme dont le visage rappelait à Abi quelqu’un, mais il lui était impossible de donner un nom à la personne.
    Rapidement lassée du remue ménage des Bizard, la bleue et argent déposa le regard sur le professeur Lupin qui fit un rappel aux étudiants. Il n’allait pas se laisser faire par ceux qui autrefois étaient ses amis, ses camarades de classes. Réclamant le silence, il donna comme punition aux demoiselles ayant créé un mouvement dans les étudiants de participer et de passer devant l’épouvantard. Elles allaient devoir affronter leurs peurs. N’était-ce pas ce qu’elles avaient cherché à éviter après tout ? Un affrontement direct avec celle-ci semblait être une bonne idée aux yeux du professeur de défense.

    Le cours reprit et continua. Le dénommé Rabastan avait été pointé par le professeur. Surement pour avoir trop discuté avec sa voisine. La rousse avait sortit un carnet de note de son sac de cours et s’était mise à prendre des notes. Ecrivant le sort, les caractéristiques de la créature et toutes autres notions importantes à ces yeux, qu’elle ne devait en aucun cas oublier. Ne savait-on jamais si cela tombait lors des examens. Elle devait relire son carnet avant de passer ses ASPICS et ne voulait pas rater ceux-ci, en aucun cas elle ne devait avoir moins qu’un Optimal dans toutes ses disciplines !
    Relevant les yeux de ses notes, elle observa durant quelques minutes son jumeau qui était plus loin, puis déposa les yeux sur les autres étudiants, cherchant dans sa tête qui le professeur pourrait bien pointer pour cet exercice !


Revenir en haut Aller en bas
Clara Honlio
Serdaigle
avatar
Serdaigle

Messages : 208
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Mar 26 Juin - 14:42

    Arriver en 1993 était assez dur à avaler. On n'avait pas de vacance et on devait faire face à un Poudlard remplis d'inconnu. A chaque fois que l'un de nous apparaissait quelque part, on entendait toujours chuchoter telle et telle chose. Cela en devenait fatiguant à force. Cependant, on pouvait apprendre des morceaux de notre futur sans le faire exprès. C'est ce que j'ai pus remarquer avec Sirius avec le fait qu'il soit à cette époque un meurtrier. Ce qui me semble tout à fait absurde mais bon..
    J'étais à la table des Serdaigles en ce Jeudi matin. Tout le monde mangeaient et parlaient. Moi j'étais dans un état de rêverie depuis que j'avais vus par quel cours nous commençons le matin. Défense contre les forces du mal. Ce n'est pas que j'adorais la DCFM, mais .. Le professeur était Remus Lupin ! Le même Remus qui depuis ma 2ème année j'aime ! Je laissais mon regards traîner sur la table des professeurs et je Le voyais. Il avait l'air plus fatigué que maintenant et avait des cicatrices sur le visage. Je me demandais vraiment comment il avait fait pour les avoir, mais surtout pour ne pas pouvoir les guérir .. Je poussais un petit soupir et regardais dans le vide en pensant à notre futur cours ensemble.
    Je sentais quelqu'un me secouer un peu les épaules en me disant que j'allais être en retard en cours. Je me levais en vitesse, pris mon sac et marchais très vite, voir courir jusque devant la salle. Personne était dehors, je devais surement être en retard. Je toquais à porte et l'ouvrit. Je baissais les yeux en rougissant devant le beau Remus adulte.


    - Désolée.. J'ai pas vus l'heure passer..

    Je levais un peu la tête pour regarder où je pouvais m'asseoir. Je voyais Lucius à une table mais ce serait pas très malin de s'asseoir près de lui en ce moment.. Je lui fis un petit sourire tout de même et alla m'asseoir à une table près d'un petit groupe de Gryffondor composé d'un roux, d'une brune assez intelligente et du fils de James.
    J'écoutais le professeur parler. Les épouvantards ? Bon sujet ! Je me demandais à quoi ressemblerait le miens. Peut être à mon frère jumeau mort.. Ou quelqu'un d'autre.. Ou alors à un Remus méchant. Ah Remus !
    Je me laissais plonger dans mes pensées avec en principale sujet, Remus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Bizard
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 365
Date d'inscription : 19/01/2011

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   Lun 2 Juil - 17:53

Spoiler:
 
Toujours aussi pâle, Amy n’osait même pas poser les yeux sur le professeur, ceux-ci continuait de fixer de façon obsessionnel cette armoire. Quelque part, la Gryffondor ne supportait pas cette idée d’être peureuse, de paniquer, de ne pas être capable de faire quoi que ce soit. Elle était nulle en potion, était nulle en botanique, tout aussi nulle en DCFM, au final…Que savait-elle vraiment faire ? Cette simple crise d’angoisse qui la gagnait remettait petit à petit en doute tout ce que la jeune fille pensait d’elle-même. Elle était à Gryffondor, la maison des courageux mais elle n’était même pas capable d’affronter ses propres peurs, que faisait-elle alors dans cette maison ? C’était à peine si elle pouvait vraiment faire attention à ce que disait le professeur, ce n’était pas la peine d’essayé de sortir…Si bien qu’Amy retourna simplement s’asseoir sur la chaise la plus proche. Les yeux toujours rivés sur la porte de cette armoire, Amy se demandait en quoi cette chose pourrait se transformer, la jeune fille était parfaitement conscience des choses qui l’angoissait, la mort, l’abandon, la Gryffondor devait être un encas de choix pour une chose aussi horrible d’un épouvantard. Elle était une sucette pour un enfant, le steak juteux pour un chien. Il y avait tant de chose qui effrayait la demoiselle ! Les mangemorts, les clowns, la colère dans les yeux de ses sœurs, ou encore le dégout dans ceux de Sirius, perdre Silver, perdre Aliera, ou Aileen, perdre James, ou Sirius, ou Peter, cette chose pourrait lui faire voir tellement d’horreur. Et à côté de ça il lui semblait impossible de pouvoir imaginer quelque chose de ridicule, avant de pouvoir lancer le sortilège qui le combattrait.

Détournant enfin les yeux de l’armoire, c’est au travers de l’art qu’Amy essaya d’oublier les gens qui l’entouraient, le lieu dans lequel elle se trouvait et surtout la honte qu’elle éprouvait. Elle avait les larmes qui lui montait aux yeux tellement elle se sentait pitoyable en cet instant et cette sensation ne se soulageaient pas plus lorsqu’elle remarqua que le professeur comptait faire éviter l’exercice à certains élèves. Elle savait qu’elle ferait partie de ce groupe et quelque part elle ne remercierait jamais assez la version adulte de Remus, elle se sentait si soulagée et pourtant l’amertume ne semblait pas quitter sa gorge, la sensation d’être si faible. Quelque part, dans la tête d’Amy, la rouge et or se disait qu’elle finirait un jour par combattre ses peurs, peut-être pas aujourd’hui, peut-être pas demain, mais elle se faisait la promesse qu’elle serait une adulte courageuse, une adulte capable de faire face ! Elle ne voulait pas devenir l’ombre d’elle-même si quelque chose d’horrible devait se passer, parce qu’elle ne devait pas se voiler la face…A son époque à elle, la guerre faisait rage contre Lord Voldemort…Elle savait qu’elle finirait tôt ou tard par être témoin de quelque chose, si elle avait la chance d’avoir visiblement pu échapper au griffe des mangemorts, elle ne doutait pas qu’elle avait dû faire face à des épreuves et quelque part, elle espérait qu’elle avait réussi à justement…Y faire face !




_________________
<div style="margin-left: 220px"><object type="application/x-shockwave-flash" data="http://flash-mp3-player.net/medias/player_mp3_mini.swf" width="200" height="20">
<param name="movie" value="http://flash-mp3-player.net/medias/player_mp3_mini.swf" />
<param name="bgcolor" value="#000000" />
<param name="FlashVars" value="mp3=http://www.fileden.com/files/2012/6/4/3312282/Christina%20Petti%20-%20The%20Lonely.mp3" />
</object></div>

<div style="margin-top: -157px"></div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cours n°1 _ L'Epouvantard   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours n°1 _ L'Epouvantard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs en Folie! :: Poudlard :: ♫♫ Salles de cours ♫♫ :: Défence contre les forces du mal-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit