Maraudeurs en Folie!
Le forum a déménagé: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum à déménager !  Rejoignez nous sur:
http://themaraudersbook.forumgratuit.org/

Partagez | 
 

 Le jour où je partirais ... n'est pas encore arrivé/ Pv Pr Remus J Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 212
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part dans le château

Votre sorcier
Année d'étude: 6eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Le jour où je partirais ... n'est pas encore arrivé/ Pv Pr Remus J Lupin    Mar 12 Juin - 22:10


Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.

La nuit est l'un de mes moments préférer. Vous savez pourquoi? Parce que j'ai généralement peu de chance de me faire prendre dans les couloirs. Évidemment ça c'était quand j'avais la cape. Ma dernière escapade nocturne m'avait coûté une retenue. Ça en plus de la soirée où le vieux Rogue nous avait tous plus ou moins collé je commençais à avoir mon quotas de retenues qui revenait à la normale. Un Potter sans retenue n'était pas un Potter. Vous aurez saisi là toute l'importance du jeu de mot. C'est à pas de loup, que je quittais mon lit afin d'aller aux cuisines. Il m'arrivait souvent d'avoir faim la nuit. Quand j'étais petit ma mère venait souvent en plein milieu de la nuit avec des gâteaux et du lait s'assurant que je ne manquais de rien. Ici je devais éviter les professeurs qui faisaient leur rondes et surtout Rogue qui ne se gênerait pas pour me coller une troisième retenue sur le dos. J'avais déjà fait perdre pas mal de points à Gryffondor lors de son premier cours. Il en avait profiter pour bien nous faire comprendre que c'était lui le professeur. Pas besoin de nous le rappeler. C'était très agaçant de se dire que lui avait un avenir dans ce monde alors que moi j'allais mourir de la main du seigneur des ténèbres. Ça ne me réjouissait pas et même si j'avais dis à Harry que je n'y penserais plus j'avais trop de mal à ne pas y penser. Rien que cette nuit j'avais fait un rêve plutôt perturbant annonçant ma mort. Je détestais ce genre de rêves. Qu'à cela ne tienne ! James Potter ne se laisserais pas vaincre par la peur. Pour l'instant j'étais encore en vie alors autant en profiter pour enfreindre le règlement.

Une fois sortis des dortoirs je n'avais plus tellement besoin de faire attention au bruit que je faisais. Il n'y avait personne dans la salle commune. Je sortis saluant la grosse dame au passage qui n'avait pas changer d'un pousse. Je me dirigeais ensuite vers les cachots de l'école. Au bout d'un moment je finis par arrivé à l'escalier qui menait vers la cuisine. J'avais l'impression de me prendre pour ce James Bond des films moldus, je me rasais les murs et marchais presque sur la pointe des pieds m'attendant à tous moment à croiser au choix le concierge où un professeur. Tant que ce n'était pas Rogue à la limite je m'en fichais. C'est pourquoi lorsque j'arrivais sans heurt dans les cuisines un petit cris de victoire s'échappa de mes lèvres après un sautillement de gaieté de ma part. J'avais certainement l'air idiot mais c'était un exploit que je n'ai croisé personne. Une fois n'est pas coutume j'avais visiblement parler trop tôt. La lueur d'une baguette magique me pointait. Je soupirais et me retournais pour faire face à mon grand étonnement à la version adulte de Remus. Je fus soulagé que ne soit que lui et très étonné. A vrai dire j'en avais presque oublier qu'il était professeur à cette époque. Cela ne me surprenait guère et au moins je savais qu'il était en vie.

«Remus ! … Je suis content que se soit toi. J'ai cru pendant un moment que c'était Severus. »

Je lui souriais. Sa version adulte avait garder le même regard que sa version jeune. Il avait vieilli certes mais je l'aurais reconnu entre mille. Il avait l'air assez fatiguer. Il fallait dire que la pleine lune approchait. Je me demandais soudainement si Remus me mettrait en retenue cette idée me faisait sourire mais on ne savait jamais. Après tout j'étais un élève comme les autres. Inquiet je lui demandais :

«Tu va me mettre en retenue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr Remus J. Lupin
Professeur

avatar
Professeur

Messages : 24
Date d'inscription : 29/05/2012

Votre sorcier
Année d'étude: Personnel de l'école
Age: xx ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Le jour où je partirais ... n'est pas encore arrivé/ Pv Pr Remus J Lupin    Jeu 14 Juin - 23:17


Dès que la pleine Lune approchait Remus devenait plus nerveux. Lorsqu’il était jeune, cela lui rendait la vie infernale. Aujourd’hui, cela continuait mais son cercle d’amis ayant légèrement diminué les effets de l’arrivée de la Lune n’étaient plus aussi gênants. Ne dormir seulement quelques heures par nuit, être irritable par moment et développer un certain appétit, il avait vite appris à identifier les signes annonçant ces nuits alors même qu’il pouvait en ignorer la date exacte. La veille il n’avait presque pas dormi, cela en disait long sur ce qui allait se produire .. Profitant du fait qu’il prévoyait une envie de manger au milieu de la nuit, il s’était porté volontaire pour faire une ronde ce soir là. Ainsi, il pourrait s’accorder une petite pause dans les cuisines de l’école. Les excursions sans la carte lui manquait, il se souvenait sans problèmes aimer savoir s’ils étaient ou non suivit dans leurs aventures ! Il aimait savoir où se cachait miss Teigne ou encore le concierge. Aujourd’hui, il pouvait sans crainte se balader dans les couloirs sombres du château sans crainte d’être mis en retenue. Une bonne chose.

Remus venait de terminer son exploration des étages supérieurs. Il avait raccompagné un élève de première année de Serdaigle qui avait fait le pari de passer la nuit dehors. Tant pis pour lui, il l’avait perdu. Les enfants ont des idées bien bizarres, pensa-t-il. Alors qu’il s’apprêtait à descendre dans les cachots, vérifier que les élèves de Serpentard étaient bien dans leur lit, l’envie de grignoter ce fit ressentir. Il jeta un coup d’œil à sa montre. Il irait faire un tour dans les cachots plus tard, pour le moment un arrêt aux cuisine était nécessaire. Tandis qu’il prenait les escaliers qui menaient à ce lieu, il s’aperçu qu’il n’était pas seul. Silencieusement il se glissa à la suite de l’élève dans les cuisines, et lorsque se dernier laissa exploser sa joie de ne pas s’être fait prendre, Remus trouva drôle de le surprendre en créant une source de lumière avec sa baguette. James Potter. Rien d’étonnant à cette situation. D’ailleurs il aurait été surpris d’apprendre que James, Sirius, Peter ou même lui-même n’ai pas tenté de s’échapper de leur dortoir pour revisiter Poudlard et ses passages secrets.

« Severus doit dormir, alors aucun risque de le croiser. » le rassura-t-il.

Maintenant que tous deux avait connaissance de la présence de l'autre, il était inutile de rester dans l'obscurité , il fit donc s'allumer les lumières. La question de James le fit rire. Déjà lorsqu’il était préfet il n’avait jamais donné une seule retenue ou retiré de points à aucun des Maraudeurs, alors en mettre un en retenue l’idée même si elle était drôle n’était pas dans ses projets.

« Si j’étais très respectueux du règlement comme certains professeurs, il faudrait que je le fasse, tu en enfreins déjà deux articles. Et te connaissant, ça n’est qu’un début, répondit-il en souriant. Mais peut être que si tu m’expliques pourquoi tu es là à cette heure, tu pourrais échapper à une nouvelle heure de retenue. »

Connaitre l’emplacement exact de quelques aliments était une excellente chose. Remus avança dans la cuisine, se dirigea vers l’un des immenses placards et en ouvrit la porte. Quelques secondes d’observations suffirent pour qu’il déniche ce qu’il recherchait. Une boite de biscuits. Il eût tôt fait d’en ôter le couvercle de fer et de prendre un gâteau qu’il s’empressa d’avaler en deux, trois bouchées. Qu'est ce que ça faisait du bien de manger ! Lorsqu'il vit James le regarder avec étonnement, il se reprit.

« Excuse moi, j’en oublie les bonnes manières. Tu en veux un ? »

Il lui présenta la boîte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 212
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part dans le château

Votre sorcier
Année d'étude: 6eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Le jour où je partirais ... n'est pas encore arrivé/ Pv Pr Remus J Lupin    Sam 23 Juin - 14:07

Les escapades nocturnes n'étaient pas choses nouvelles pour moi. Un bon maraudeur se devait au moins une fois d'avoir parcourut les couloirs la nuit. Nous avions la carte à l'époque et ma cape d'invisibilité qui me manquait tous deux énormément. Je me sentais à découvert sans eux et la preuve était que c'était la deuxième fois que je sortais en pleine nuit et la deuxième fois que je me faisais prendre. Il va s'en dire qu'a l'époque nous avions un avantage considérable sur les autres et qu'il était franchement amusant de se cacher de Picott qui passait dans le coin ne sachant pas où nous trouver. Ici c'était différent. La nuit était moins silencieuse que d'habitude avec la présence de cette miss teigne et de Rusard qui rodait dans les couloirs. J'avais fait attention où je mettais les pieds en descendant les escaliers vers la grande cuisine de l'école et n'avait pas remarquer la présence d'un professeur derrière moi. J'avais été tellement heureux d'arriver dans les cuisines où à cette heure ci il y avait peu d'elfes encore présent que la lumière de la baguette qui avait détecté ma présence avait réduit tout mes espoirs à néant. Tout ceci avant de découvrir qu'il s'agissait en fait de Remus. Remus Lupin. Il m'était étrange de le voir adulte et de voir qu'il n'avait pas beaucoup changer. Certes il avait vieilli mais je supposais que c'était ce qui devait nous arriver à tous. Le vieillissement. Chose à laquelle je n'aurais pas le droit étant donné que j'allais mourir jeune. Je me demandais comment Remus avait réagit en apprenant ma mort. Il avait peut être été présent à ce moment là. Je ne savais pas comment ça c'était passé. Je savais juste que j'étais mort de la main de Voldemort. Il me rassura au sujet de Rogue me disant qu'il dormait. Je soupirais de soulagement. Rogue était de loin la personne que j'appréciais le moins dans ce château. L'avoir en double était un véritable cauchemar.

«Tant mieux. C'est un peu étrange d'avoir une retenue avec lui. Il est toujours aussi peu amicale. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé pour l'être encore moins.»

Je ne m'étais jamais vraiment demander les raisons de sa froideur. Nous étions peut être responsable de pas mal de chose. Il était vrai que nous ne lui avions jamais fait de cadeau toute la durée de notre scolarité. Il avait été notre bouc émissaire durant tellement de temps. Je commençais à comprendre que ça avait pu avoir un impact sur lui et étrangement ce fut la première fois que je m'en voulais un peu. Il finit par abaisser sa baguette et les lumières de la cuisines s'allumèrent. La cuisine non plus n'avait pas changer. Toujours à la taille de la grande salle. J'avais toujours été impression par cet endroit. Les elfes s'activaient à tout remettre en ordre et si peu nombreux qu'ils étaient leur travail était malgré tout remarquable. Je ne fus pas tellement surpris de la réponse de Remus. Après tout il avait toujours été le plus sage d'entre nous et une retenue avec lui serait bien plus sympa qu'une retenue avec Rogue. Après un petit sourire de ma part à sa remarque je finis par lui avouer tout naturellement la raison de ma présence ici.

«Oh j'avais encore faim. Tu sais aussi bien que moi que quand mon estomac parle je n'écoute plus que lui. Malheureusement je n'ai ni la cape, ni la carte avec moi et c'est la deuxième fois que je me fais prendre. Je me demande comment faisait les autre à notre époque. Ça m'amuse toujours d'avoir l'avantage sur certaines choses. Ici c'est tellement différent ...»

Je laissais ma phrase en suspens. J'avais l'impression que rien ne m’appartenait plus ici. A mon époque j'étais maître de mon destin et ici je passais à simple objet. Je subissais juste ce destin. J'aurais voulu avoir l'espoir que tout pouvait encore changer mais au fond de moi je savais que rien ne serait différent. Sirius se battait pour trouver le moyen de me sauver et je n'essayais même pas de faire l'effort de le soutenir. Le futur avait des bonnes et des mauvaises choses comme tout dans ce monde. Ce n'était pas à nous de choisir. J'étais sur au fond de moi que quelqu'un quelque part décidait de la vie que nous menions et dans mon cas il avait réussit à ce que je me marie avec Lily mais avait faillit à ma vie. Je ne pouvais pas réellement lui en vouloir. C'était ainsi. Remus avait pris une boite de biscuit et s'excusa de ne pas m'en avoir proposer. Il me demanda si j'en voulais un et après avoir hocher la tête positivement c'est avec plaisir que je plongeais ma main dans la sachet de biscuit pour en sortir un et le fourrer dans ma bouche.

«Merci. »

Le silence de la nuit s'installait. La cuisine était calme et nos respirations rassurante marquaient à elle seul le silence. Je me demandais vraiment comment Remus avait vécu ma mort. Les maraudeurs existaient-ils encore ? Tout ce qui avait notre groupe perdurait-il ou avait il était détruit ? L'idée que le groupe ne soit plus soudé me paraissait lointaine et inacceptable. Je n'étais pas le seul leader de la bande et j'étais persuadé au fond de moi que notre bande de joyeux maraudeur pouvait encore existé en mon absence. Je ne pus m'empêcher de lui poser quelques questions tout en sachant qu'il ne me répondrait pas forcément.

«Les maraudeurs sont-ils toujours unis après ma disparition ? »

Je savais déjà qu'il me demanderait comment j'étais au courant de ça. Je n'étais pas censé l'être Dumbledore avait dit clairement que notre futur ne devait pas nous être dévoilé et je comprenais mieux que personne pourquoi mais c'était un simple concours de circonstances qui m'avait fait connaître la triste vérité. Je préférais largement la vérité au mensonge et n'aurait pas supporté qu'on me mente à un sujet aussi important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr Remus J. Lupin
Professeur

avatar
Professeur

Messages : 24
Date d'inscription : 29/05/2012

Votre sorcier
Année d'étude: Personnel de l'école
Age: xx ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: Le jour où je partirais ... n'est pas encore arrivé/ Pv Pr Remus J Lupin    Mer 11 Juil - 23:29


S’il était assez respectueux du règlement au cours des premiers mois qu’il passa à Poudlard quand il avait onze ans, il avait vite perdu cette manie au fil du temps. Rapidement, il s’était découvert une certaine passion pour les promenades nocturnes dans les couloirs du château, dans le parc ou même à Pré-au-Lard la fois où ils avaient découvert le passage qui y menait à la fin de leur deuxième année. C’était le bon temps ! Celui où leurs seuls soucis étaient celui de ne pas se faire prendre par le personnel de l’école, le problème de fourrure de Remus et tous les autres problèmes d’adolescents. Cette époque lui manquait énormément par moment, notamment parce que de ce temps, ses meilleurs amis étaient tous vivants et en bonne santé, lui compris.

« Disons que la vie n’a pas été plus clémente avec lui dans les années qui ont suivi la fin de nos études. »

Par cette simple phrase Remus avait déjà l’impression d’en avoir trop dit. S’il avait été question de parler de lui-même, il aurait été un peu moins gêné, mais là il s’agissait de parler de la vie de l’un de ses anciens camarades et maintenant collègue. Avant, cela ne l’aurait nullement déranger d’évoquer la vie d’un autre avec James, Sirius ou Peter. Mais là, le contexte était différent, il ne pouvait pas tant se permettre de confier à tout va les évènements passés. Bon, il s’agissait de Severus, aussi surnommé Servilus par les Maraudeurs, mais tout de même. Il ne se voyait pas pour le moment raconter la vie d’un autre.

« C’est vrai que les choses ont pas mal changé … pas toujours en bien ça je peux te l’assurer, mais elles ont changé. Depuis que Picott nous l’a confisqué en dernière année je ne sais pas ce qu’elle est devenue. En ce qui concerne la cape, je ne l’ai pas revu depuis très longtemps. Mais quand on est passé professeur, plus besoin de raison valable pour sortir de nos appartements en pleine nuit.» ajouta-t-il en souriant.

II ne se rappelait plus exactement les détails de ce soir-là. Il revoyait Picott avec son crâne dégarni les surprendre à la sortie de l’un des passages secret, le sourire aux lèvres. Le sorcier avait toujours aimé mettre leurs plans en faillite, dès qu’il en avait l’occasion il s’empressait de les punir. Seulement les Maraudeurs avaient toujours une longueur d’avance avec la carte et la cape. Ce fameux soir le vieux concierge les avait conduit jusque dans son bureau pour leur faire part de la punition dont ils écoperaient. Une bien lourde peine à l’époque d’après les souvenirs de l’actuel professeur de Défense Contre les Forces du Mal Alors que tous pensaient la carte bien dissimulée dans la veste de James, le concierge l’avait remarqué … Heureusement pour eux, ils avaient eu le temps de prononcer la formule qui dissimulait le véritable objet de cette carte. Il eût beau tenter tous les sorts qui lui passèrent par la tête, il ne reçu que moqueries de sa part. Les garçons avaient beaucoup rit malgré la situation. Enfin, ils avaient beaucoup moins rit en voyant la quantité de travail qu’ils avaient dû faire par la suite un week end de sortie à Pré-au-Lard. Finalement, ses souvenirs n’étaient pas si rayés que ça ! Il parvenait encore à se remémorer des détails futiles, mais qui à ses yeux valaient bien plus que tout l’or du monde.

Au milieu de la cuisine se trouvait une large table de bois. Elle était bordée de chaque côté par plusieurs bancs, sur lesquels les elfes qui travaillaient là montaient parfois, pour vérifier que tout était en ordre avant d’expédier la nourriture dans la Grande Salle, située juste au-dessus. Remus espérait bien que cette conversation ne connaisse pas de fin rapide, c’est pourquoi il tira un banc pour s’y assoir. D’un geste de la main, il invita James à faire de même. Il posa la boite de gâteau sur la table, si l’un d’eux en voulait une, il n’aurait qu’à se servir.

« D’une certaine manière, oui. »

Selon le point de vue que l’on adoptait, ça n’était pas réellement un mensonge. Ils étaient restés unis jusqu’au bout. Unis, dans le malheur ça oui ils étaient restés solidaires les uns des autres. Tous, en particuliers Sirius et lui-même, avaient continué à enchainer les malheurs. Sirius par son incarcération, lui de part sa condition de loup-garou et la perte de ses amis, ses frères. Il ne pouvait décemment pas avouer à James tout ce qu’il s’était passé. Déjà, par la question qu’il lui posa, il devina que son ami était au courant pour sa mort. La nouvelle n’avait pas du être facile à digérer. Mais était-il au courant de tout ce qui s’était passé le jour de sa mort ? Remus en doutait et il jugea préférable de ne pas prendre le risque de le lui apprendre. Lily ne devait pas le savoir, enfin c’est ce qu’il espérait.

« Histoire que j’évite de faire de trop grosses erreurs, qu’est ce que tu sais d’autre sur ce futur ? Et dis moi tout, s'il te plait. »

Hors de question de marcher sur des œufs avec lui, autant savoir dès à présent ce qu’il savait de cette époque, du futur de ses amis, puisqu’il était au courant pour sa mort. De cette manière, Remus saurait de quoi il pourrait parler, les sujets à éviter et surtout de quelle manière la conversation pourrait se poursuivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le jour où je partirais ... n'est pas encore arrivé/ Pv Pr Remus J Lupin    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jour où je partirais ... n'est pas encore arrivé/ Pv Pr Remus J Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs en Folie! :: Poudlard :: Cachots :: Les Cuisines-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit