AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
«Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque
Maraudeurs en Folie!
Le forum a déménagé: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/



 
Le forum à déménager !  Rejoignez nous sur:
http://themaraudersbook.forumgratuit.org/

Partagez | 
 

 «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Destiny
Votre destin est entre mes mains
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Ven 22 Juin - 7:40

Porte ce masque...


Spoiler:
 
Deux mois s’étaient écoulés depuis l’arrivée si soudaine des étudiants de 1976 dans le monde de ceux de 1993. Deux mois des plus mouvementés. En effet, non seulement la plupart du personnel cherchait une solution pour renvoyer ces étudiants chez eux, mais en plus de cela, ils devaient veiller sur le bon fonctionnement de l’école de magie. Chose peu facile lorsque vous connaissiez le caractère et habitudes si volage des étudiants du passés.
Si révéler le futur des parents des enfants et des sorciers sans descendance fut quelque chose qui finit par se révéler sans que les professeurs ne puissent dire et faire quoi que ce soit, les étudiants du passés avaient apprit bien de choses les concernant. Si bien qu’il avait fallut trouver une activité légale aux yeux des règlements de l’école de sorcellerie pour leur changer les idées. A eux mais aussi à ces pauvres étudiants de 1993 a qui l’on avait jusqu’à présent interdit toute sortie à Près au Lard dans le but d’éviter tout débordement avec ceux de 1976.
Ce fut donc tournant encore et encore dans son bureau que le professeur Dumbledore eut une étincelle de génie. Il allait organiser un bal costumé pour Halloween, invitant alors tous ceux qui le désiraient à s’y rendre en couple. Il allait mettre l’accent sur la mixité entre les époques, invitant les étudiants de 76 s’y rendre aux bras de ceux de 93. Après tout, autant qu’ils profitent d’un moment de détente et ce ne serait surement pas durant la soirée qu’ils allaient en apprendre sur leur futur… Oui, décidément, Dumbledore se trouva intelligent et sage lorsque l’idée lui était apparut.
Il ne restait que quelques jours au personnel de l’école de magie pour organiser un banquet ouvert ainsi qu’une petite soirée. Il était trop tard pour pouvoir faire venir un groupe de musique connu. Après tout, il aurait bien fait appel aux actuels Bizard’s sister si la version jeune n’était pas déjà présent dans l’école… Lorsque le professeur eut de nouveau un éclair de génie, ce fut à propos de ce fameux trio. Après tout, pas mal d’étudiant de 93 avaient toujours revé de voir l’un des concerts du groupe avec le trio au complet. Pourquoi ne pas leur offrir une partie de la soirée avec le son du rock pur des années 70 ?
Lorsque le directeur en parla à sa sous directrice, celle-ci ne su réellement que dire. Certes, les demoiselles devaient se contenter de jouer les morceaux qu’elles avaient déjà composé, elles ne pouvaient connaitre ce qu’elles allaient faire. Et puis, la veille directrice n’osait pas avouer qu’elle avait envie de voir l’une des performances des demoiselles. Cela faisait bien des années que le groupe n’avait pas remis les pieds à Poudlard. Peut être trop de souvenir lourd à supporter….

La décision avait été prise par les deux plus hauts gradés de l’école. Le mot avait rapidement été passé aux professeurs et employés afin que ceux-ci s’affèrent à leurs taches supplémentaires et aide dans l’organisation de la dite soirée. Une semaine avant les vacances de la Toussaint, un parchemin avait été affiché sur le mur des informations internes de l’école. La nouvelle avait rapidement traversé les étages de l’école de magie. Il y allait avoir un bal, un bal costumé. Le thème de ce bal n’était qu’autre que les costumes à travers les âges. Les étudiants étaient donc invités à s’habiller en fonction de l’époque que ceux-ci voulaient représentés. Période des Tudors, robes sous Louis XIV, kimono de la période Edo, costumes de sultans où encore armures des croisades. Les étudiants étaient invités à innover dans le style de costume qu’ils porteraient le soir même.
A l’affiche de la soirée était indiqué qu’il y aurait un festin et un groupe invité lors de la soirée. Bien évidement, seul le trio des Bizard avait été mis au courant qu’il leur serait demandé de jouer au milieu de la soirée. Deux groupes amateurs se faisant connaitre dans le milieu de la musique jouerait des classiques durant le reste de la soirée.
Le directeur ainsi que certains des professeurs étaient réellement satisfait de cette idée et n’avaient qu’une hâte : se retrouver lors de cette soirée.

Le jour J arriva bien plus vite que l’on n’aurait pu le penser. La grande salle avait été interdite d’accès aux étudiants durant toute l’après midi et n’ouvrit ses portes qu’a 20h30 précise. La salle avait bien évidement, été redécorer pour l’occasion. Si bien qu’elle n’en était plus réellement reconnaissable. Les tables avaient été remplacées par des petites tables en acier grise aux allures de tables à thés avec de grandes chaises elles aussi en acier, aux dossiers haut dont ceux-ci prenaient une forme de rosier épineux. Les bougies de la salle avaient été remplacées par des citrouilles, les habituelles citrouilles, qui cette année n’étaient pas découpée de visages grimaçants mais des mots qui formaient des énigmes. Des phrases. Un buffet avec des verres en formes de calices était à la disposition des étudiants. Jus de citrouille, Ponch et champagne pour les plus âgés. Rien de bien fort. Quelques pâtisseries, des cakes et des plats à volontés respirant la bonne odeur des petits plats préparés avec amour par les elfes de maisons ornaient la table. La table était disposée et présentée comme le chariot d’un vendeur de légume assez particulier. Bras, jambes, têtes… toute la nourriture avait une forme humaine…
Plus loin était dégagée une piste de danse sous le ciel étoilé de l’école. Une piste et une scène qui avait un petit podium avançant sur l’espace de danse. Sur la piste, il y avait dessiné des taches de sangs et des corps à la craie. Des dessins qui resteraient toute la soirée. Autour de celle-ci se trouvaient des bancs étranges. Ils donnaient l’impression de pouvoir kidnapper ceux qui s’installeraient dessus. Telle des bancs, statues vivantes, ces meubles semblaient danser dans l’obscurité de la piste.
Sur la scène se trouvait une multitude d’instrument. En fond un paysage. Il y avait une grande prairie, un village et un bout de foret. Parfois passait une sorcière sur un balais, un loup garou attaquant le village. Le fond était animé et des petites scénettes digne de Bruegel se déroulaient.

La musique jouait déjà lorsque les premiers étudiants se présentèrent dans la salle. Ils étaient pour la plupart excité par l’évènement. Certains professeurs étaient déjà dans la salle attablée où proche de la scène à observer les musiciens qui s’étaient rapidement installés pour jouer. Le directeur de l’école se tenait proche du buffet en compagnie de Minerva. Il portait une sorte de tunique de moine marron, avec une corde au niveau de la taille et un petit chapeau marron. Minerva elle, portait une robe identique à celle de la fameuse tapisserie de la dame à la licorne de la salle commune des Serpentard dont la réplique exacte existait dans le monde des moldus.
Tout deux étaient en pleine conversation….




||||||||||||||||||||||||||||| Petites annotations pratiques : |||||||||||||||||||||||||||||


Spoiler:
 


Costume historique UNIQUEMENT.

Vous avez la possibilité d"ouvrir des PV'S directement dans ce chapitre. Admettons que votre personnage est partie prendre l'air avec son cavalier, mais que cela fait partie du chapitre, vous pouvez poster directement dans le Chapitre 3!

Merci!




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Votre destin est entre mes mains
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Mer 25 Juil - 6:54



OUVERTURE OFFICIELLE!!!!!!!!!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Mer 25 Juil - 17:53

    C’avait été totalement pervers et bien pensé pour Thomas que d’aller rendre visite à sa petite esclave Bizard et de l’obligée à se présenter au bal d’Halloween en sa compagnie. Il l’avait envoyé à l’infirmerie pour la punir de ne pas avoir été assez obéissante et ce soir, il allait de nouveau lui rappeler qui était le maitre. Ce fut donc dans le plus grand dédain qu’il avait obligé la brune à se rendre avec lui à cette fameuse soirée. Bien évidement, pour que cela ait l’air plus naturel, il avait accordé sa tenue à celle de la demoiselle et l’avait attendu dans les couloirs des cachots, évitant de croiser d’autres étudiants.
    Lorsque la belle dans sa robe de soirée arriva, Thom lui lança l’un de ses sourires sadiques et méprisant, la détaillant de la tete aux pieds, cherchant le détail à critiquer, mais elle semblait avoir pris assez de temps pour se préparer et maquiller, elle était donc assez présentables aux yeux du jeune homme qui se retint donc de tout commentaire. Cependant, ils n’allaient pas se rendre ainsi, sans avoir fait un petit backup à la chanteuse, au bal…

    - Donne-moi ton bras.

    Et sans réellement lui laisser le temps de répondre, il lui attrapa le poignet de son bras gauche et l’attira vers lui. De sa main libre il avait sortit une seringue qu’il planta dans la peau de la jeune femme, poussant l’aiguille il l’empoisonnait des drogues les plus douces. Pourquoi faisait-il cela ? Tout simplement pour pouvoir mieux la manipulée par la suite. Si il la tenait dans la paume de sa main, il pourrait faire d’elle ce que bon lui semblait. La verte et argent sera alors obéissante et docile, tout ce qu’il lui demandera de faire sera exécuté par sa marionnette sans que celle-ci ne répondre.
    Une fois la corvée de drogue effectuée, il glissa le bras de la jeune femme sous le sien, et tel le gentleman qu’il savait parfaitement jouer, il se dirigea vers la grande salle en sa compagnie. Tout deux arrivèrent quelques minutes plus tard, faisant tourner quelques regards sur ce couple des plus improbables. Thomas se dirigea avec son jouet jusqu’au buffet où il prit une bière au beurre pour lui et une flute de champagne pour sa compagne du soir.
    Comment pouvait-il autant s’amuser de la situation actuelle ? Il savait que la chanteuse était en froid avec Rogue junior, et cela l’amusait. Pourquoi ? Parce que si elle était à présent enchainé à son bras, ce n’était pas pour rien, elle lui avait donné sa vie et sa liberté pour celle de cet homme et voila que maintenant, tout les deux étaient assez en froid pour ne plus se parler depuis le début du mois. Thom dans sa grande manipulation savait qu’il allait encore plus créer un froid entre les deux jeunes gens, le fait que la belle Serpentarde aux yeux émeraude soit à son bras n’allait pas arranger leurs petites affaires… et peut être qu’il pousserait à la jalousie Amy, avec qui il avait eut récemment un rapprochement… Vu de loin, le garçon solitaire des Gryffondors savait y faire pour ne plus se retrouver en sa seule compagnie !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Mer 25 Juil - 18:14



Chapitre 3

"Open Bar"

    Le début de soirée pour Abigail avait été particulier. Son meilleur ami et elle s’était parfaitement entendu pour se rendre à cette soirée ensemble. Mais lorsqu’ils s’étaient mis à chercher des idées de costumes historiques, tout deux butèrent rapidement. En quoi allait-il bien pouvoir se déguiser ? Abi ne voulait pas portée de grandes robes gênantes et faire en sorte que les regards se posent sur elle, et quand à Christopher, elle savait que dans sa folie il accepterait tout ce qu’elle lui proposerait. Mais quel ne fut pas sa surprise de l’entendre proposer un thème banal … mais travestit ! En effet, le jeune homme avait proposé à la rousse de se travestir et de passer une soirée totalement inconito, pouvant alors s’amuser sans devoir faire attention aux regards des autres mais aussi à celui de son jumeau qui aurait pu faire une quel qu’on que crise en voyant sa jumelle avec un autre homme que lui. Evidement, l’idée n’était pas totalement stupide et la jeune femme avait sourit au Serdaigle, acceptant donc le défis. Elle allait se transformer en Elvis et Christopher en femme.
    Quand elle fut habillée en homme, ses longs cheveux roux pendant de chaque cotés de ses épaules, Christopher était arrivé avec un grand sourire : « épile-moi les jambes ! » lui avait-il demandé enjoué. Et bien que la requête était particulière, Abigail s’était exécuté et avait sortit sa baguette magique pour lancé un sort d’épilation au pauvre jeune homme qui ne savait pas à quoi s’attendre. Une épilation ce n’était jamais réellement agréable ! Une fois le pire passé, la demoiselle avait sortit une boite de maquillage de son dortoir et avait commencé à camoufler tous les tatouages du jeune sorcier. Le plus long avait été fait, maintenant elle devait le maquiller. Il ne ressemblait plus vraiment à un homme est avait été transformé en demoiselle, il ne manquait plus que la perruque qu’elle lui avait mis sur la tète. Si habituellement Abigaïl refusé de toucher un homme, elle avait du se faire violence pour aider son meilleur ami à se transformé en femme.
    Perruque sur la tête et coiffé comme l’époque des costumes, la jeune femme, satisfaite d’elle-même sortit sa baguette magique pour natter sa longue chevelure et poser sa perruque d’Elvis sur la tête. Elle aussi était maquillée, mais c’était juste du fond de teint pour camoufler les formes féminines de son visage.
    La jeune femme portait un pantalon blanc, une chemise à carreau et des chaussures noirs, typiques du chanteur dont l’on pouvait trouver beaucoup de reprographies photographiques. Elle avait tendu une paire de talon haut à Christopher et avait prit son bras, tel l’aurait fait un homme et non sans rougir. La route entre la salle commune des Serdaigle et la Grande Salle avait été rapide. Tous deux arrivants en passant inaperçus, Abigail ne se sentait pas réellement à l’aise, enfin, dans un premier temps. Lorsqu’elle remarqua que personne ne la reconnaissait elle se sentit mieux.
    La rousse n’avait pas particulièrement envie de tomber sur Helldas, surtout depuis leur dernière dispute vis-à-vis de son jumeau. D’ailleurs, elle ne put s’empêcher de chercher le Poussoufle ainsi que sa moitié dans la salle. Mais a priori ni l’un ni l’autre n’était arrivé. Et ce fut la principale intéressée qui se surprit en se tournant vers sa cavalière en lui demandant :

    « Tu veux danser ma belle ? »

    Un sourire sur ses lèvres pulpeuses rosées s’afficha. Oui, Abi était partie pour s’amuser dans cette soirée, elle ne s’en empêcherait pas et tant pis si Helldas venait lui créer des problèmes pour être allée avec autre que lui à cette fameuse soirée, tant pis si son frère venait faire une crise de jalousie. Elle n’avait qu’une vie non ? Elle pouvait bien en profiter un peu !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aliera Bizard
Serpentard

avatar
Serpentard

Messages : 1876
Date d'inscription : 06/01/2011
Localisation : Sur un nuage de Poudre de Lutin

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Mer 25 Juil - 19:56

«Chapitre 3» :
« Porte ce masque que je te démasque »


La semaine passée en début du mois à l’infirmerie avait été longue, trop longue. Bien que j’aie passé une bonne partie de mon temps à dormir et a essayé de récupérer le plus possible de ma mauvaise aventure, le sommeil avait été des plus pénibles. Je me revoyais allongée sur le sol froid de la salle sur demande, je sentais de nouveau tout le sang couler de mes plaies et la chaleur de celui-ci contrastant avec la froideur des dalles en pierre du sol. Dans mes rêves je ressentais cette brulure, celle d’une peau que l’on écorchait sans aucun remords mais avec plaisir. Je ressentais toute la jubilation qu’avait ressentit Thomas lorsque celui-ci avait agit. Comment pouvait-il me punir pour ce qui n’était de ma faute ? Cette longue semaine avait eu pour seul bon coté une certaine remise en question. Je lui avais donné ma vie en échange de celle de Severus et c’était ainsi qu’il me traitait ? Comme la plus vulgaire des poupées de porcelaine que l’on pouvait abimer à souhait ? Non, je ne me laisserai pas faire. J’allais trouver un moyen de me sortir de cette impasse et s’il le fallait je tuerai de mes propres mains Prince, quitte à en perdre la vie. De toute façon, je pourrissais déjà dans un cercueil dans le cimetière de près au lard, je n’étais plus réellement à quelques années près. Ma semaine aurait pu être des plus calme à l’infirmerie, du repos, rien que du repos. Mais c’avait été sans compter Severus Junior venu me faire la morale créant alors une dispute. Je savais qu’il n’appréciait pas le fait que je me sois retrouvée dans la même pièce que Dimitri, et si ni l’un ni l’autre n’avait réellement expliqué ce qu’il s’était passés, ce fut principalement pour protéger tout ceux qui nous entourait. Mes sœurs, ma famille mais aussi celui a qui j’avais offert mon cœur sur un plateau d’argent, tel Salomé qui réclama la tête de jean batiste sur un plateau d’argent. Mais cette dispute avait eu le don de me brisé, de me plonger dans un enfer dont je ne verrai la fin que lorsque Severus aura décidé de me pardonner… de l’avoir protégé depuis le début. Bien évidement, il ne savait pas ce qu’il s’était passé et pourquoi. J’étais restée muette comme une tombe. Je ne pouvais le faire plonger dans ce qu’il s’était passé et si je le faisais, ma plus grande peur de le perdre à tout jamais me hanterait jusqu’à ce que cela finisse par arriver.
Bien que l’on ait tout raconté à la version Senior, je ne me sentais pas plus dans un meilleur monde. Je continuais à broyer du noir et ce, depuis que j’étais sortie de l’immaculée infirmerie. Severus junior m’évitait, et éviter quelqu’un avec qui l’on partage une salle commune pouvait se révéler particulièrement difficile. L’on finissait toujours par se croiser que ce soit chez les Serpentard où dans les salles de cours, il n’avait pas réellement le choix de me voir. Et bien que j’attende toujours qu’il se décide à me parler, je ne faisais pas le premier pas. Non, la seule solution que j’avais réellement trouvée pour me sentir mieux dans ma peau avait été d’augmenter les doses de poudre de lutin, si bien que Thomas finissait par avoir du mal à me fournir. Mais ne devait-il pas s’ assurer de mon obéissance d’une manière ou d’une autre ?

C’était il n’y avait à peine une semaine qu’il était venu me voir, un sourire goguenard sur les lèvres. Il voulait que tout les deux, nous nous rendions au bal d’Halloween organisé par l’école. A vrai dire, je n’avais pas réellement envie de me rendre à cette soirée, j’aurai pu tout simplement rester dans la salle commune des verts et argents où dans mon dortoir à me droguer où raconter des conneries avec Rabastan. Je n’avais pas réellement envie de sortir voir les autres s’amuser alors que je n’avais pas réellement l’envie de faire la fête. Chose rare me disiez vous, mais je me rendais compte que je perdais la personne la plus importante à mes yeux. Et si je ne pouvais récupérer Severus, j’aurai de nouveau réussis à tout faire foirer. Je le voulais auprès de moi toute ma vie… je ne voulais pas de Prince charmant en guise de remplaçant. Malheureusement je savais que je n’aurai pas le choix d’aller à ce fameux bal. Mes sœurs et moi avions été contactés par l’administration pour nous faire monter sur scène une petite heure. Evidement, nous n’allions pas refusés ! Monter sur scène remontait toujours le moral des troupes, alors pourquoi pas la mienne ? L’école nous avait fournis assez d’argent pour pouvoir s’acheter des tenues pour la soirée, voir même trop. Lorsque j’us trouvé ma robe Thomas fut l’un des premiers à être au courant du type de vêtements que je porterai afin que celui-ci puisse s’accorder avec ma tenue. Quand au concert que nous donnerions, la tenue que j’allais porter allait non seulement émoustiller plus qu’un esprit, mais me couvrait que peu, de quoi reprendre ce rôle de salope que tous me connaissait.

La soirée était rapidement arrivée, si bien que j’avais du prendre toute une après midi pour me préparer. J’avais commencé par le plus simple, une bonne douche, des cheveux propres, de la crème sur le corps puis la partie maquillage. Je m’étais fais des yeux de biches, entourant le vert de ma couleur naturelle de noir et d’or. L’or du contour de mes yeux brillait de milles feux. Un peu de concentration plus tard et mes cils furent plus longs. Quand j’us finis de me maquiller et de coiffer ma longue chevelure noir, dégageant ma nuque. Je savais que Severus aimait lorsque j’avais les cheveux relevés, alors autant d’essayer d’être un minimum présentable ! Non ? Pomponnée comme il le fallait pour une soirée digne de ce nom, j’enfilai ma robe, donnant un petit coup de baguette pour m’assurer que celle-ci ait gardés de bons plis. Un dernier regard dans le miroir et je me détournai en direction du dortoir des filles. Sur mon lit était posée la tenue que je porterai pour le concert, la faisant disparaitre pour la téléporté dans les coulisses, je savais que j’étais prête à sortir. Mais, il me manquait quelque chose. Posant l’une de mes mains sur mes oreilles, je me rendis compte à ce moment là qu’elles étaient nues. Me tournant alors vers ma table de nuit, j’ouvris celle-ci pour y trouver une petite boite qui habituellement ne quittait pas mon sac. C’était ainsi qu’elles avaient finies par faire le voyage avec nous. Severus devait surement penser qu’elles étaient encore en 1976… Ouvrant le petit coffret noir, j’en sortis une paire de boucle d’oreille en or dont des formes de serpents formaient des cœurs. Enfilant celle-ci, je me sentais presque d’attaque pour cette soirée. Si seulement il venait me parler… enfin, le junior, pas le sénior. Depuis que nous avions couchés ensemble et mis les choses à plat, il me donnait l’impression que j’allais pouvoir reprendre une vie presque normale… Presque.

Enfin, j’avais finis par sortir de mon dortoir, la salle commune était presque vide, seulement les plus jeunes étaient présents. Ils ne pouvaient se rendre au bal et c’était compréhensible ! L’un d’entre eux m’accosta avant que je ne sorte, venant me complimenter sur ma tenue et me demandant si j’y allais avec le professeur de potion junior. Le faux sourire qui était sur mes lèvres se dissipa rapidement. Non, la réponse avait été négative. Mais pourquoi ce gamin n’avait pas pu s’empêcher de me dire que Severus n’était pas encore sortit et qu’il avait hâte de voir ce qu’il porterait ? Certes, il était devenu une sorte d’attraction touristique pour les étudiants de 1993, mais moi ? En quoi j’avais à voir avec ca ?
M’échappant le plus rapidement possible de la salle commune, je tombai nez à nez avec Thomas. Décidément, ma soirée commençait à merveille. Il me demanda de lui donner mon bras, à peine avait-il formulé sa requête qu’il l’attrapa violement, me tirant vers lui pour planter une seringue dans mon bras. Le liquide chaud de l’héroïne commença à se déverser dans mes veines. Il m’en avait donné assez pour planer mais aussi pour rester un minimum conscient de ce que je faisais. Décidément, le Gryffondor savait ce qu’il faisait, en me droguant il savait que Severus ne viendrait pas me voir et ainsi il s’évitait de perdre un membre de son ordre mais pouvait aisément en recruter un autre.
Et alors qu’il me trainait en direction de la Grande Salle, je sentais les bienfaits mordant de la drogue dans mon système. Les choses me semblaient plus brillantes, plus belle et plus légère. Je me sentais moins sur les nerfs, plus enclin à faire la fête. Je savais que les deux versions de mon Severus n’auraient aucun mal à se rendre compte que j’étais sous l’effet des drogues. Peut être que l’adulte viendrait me voir pour me remonter les bretelles, mais avec Thomas à mon bras, je savais la chose peu possible. Une fois arrivée dans la Grande Salle, pas mal de regards se posèrent sur nous deux. Le couple improbable. Alors que tous pensait que je viendrai au bras d’un des Severus, ce fut à celui d’un Gryffondor mystérieux que j’étais apparue. Rapidement, je m’étais retrouvée affublée d’une coupe de champagne donnée par mon cavalier qui me maintenant toujours aussi fermement. J’aurai surement la marque de sa main sur mon poignet avant de me rendre sur scène pour me déhancher comme une furie et relâcher toute la pression que je ressentais.
Maintenant, je n’espérais qu’une chose : que quelqu’un vienne nous parler pour me libérer de l’emprise de Prince sur mon poignet.

Spoiler:
 

_________________
♪ Aliera Bizard ♫
«Everyone has already imagined myself naked for once!»


Parfois, sous la magie, se cache l'amour.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helldas Hopwirck
Poussoufle
avatar
Poussoufle

Messages : 51
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Jeu 26 Juil - 22:01

Hell avait passé la journée à se demander s'il avait bien fait d'inviter Narcissa au bal Halloween. Il était ravi d'avoir le privilège de l'accompagner ,mais craignait la réaction des autres lorsqu'il franchirait la porte de la grande salle au bras de la jolie blonde. Il était encore en colère conte Abigaïl et ne lui avait pas reparler depuis l'autre soir. Hell s'apprêtait dans la salle de bain de sa salle commune. Il porterait un costume ancien du dix-neuvième siècle. Les hommes de cet époque avaient beaucoup d'allure en le portant, lui se sentait un peu à l'étroit dans cette, chemise et ce par dessus noir. Le pantalon en toile de son costume était léger et agréable à porter. Il avait fait sa demande à Narcissa quelques jours auparavant. Il n'avait pas arrêté de penser à la jeune femme depuis leur rencontre. Il fallait dire que ça avait été une rencontre peu ordinaire. Il sourit en y repensant et termina de faire le nœud de son papillon. Il avait un chapeau noir poser sur son lit qu'il prendrait après avoir fini sa tenue. Les chaussures cirés noires l'attendaient aussi au pied de son lit. Il peigna rapidement ses cheveux, qui entre nous n'avaient pas vraiment besoin d'être coiffés, et se regarda une dernière fois dans le miroir. Son reflet lui plaisait. Il se disait que ça ferait l'affaire pour la soirée. Il enfila ses chaussures, fit ses lacets, attrapa son chapeau et descendit dans la salle commune. Ils s'étaient donnés rendez-vous dans la grande salle. Le poufsouffle marcha donc jusque dans la grande salle sentant par moment quelque regard se poser sur lui. Il fallait dire que le costume était parfait pour lui. On aurait Darcy dans orgueil et préjugé. Un vrai gentleman. La grande salle était déjà ouverte et de nombreux élèves étaient déjà entrés. La musique s'entendait mais Hell attendit sa cavalière devant l'entrée comme ils l'avaient décidés.

Son cœur battait plus fort que d'habitude. Il se demandait en quoi elle serait déguisé et était déjà sûr que ça lui irait , il n'avait pas besoin de savoir ce qu'elle porterait pour la trouver radieuse. Il avait rêvé plusieurs fois d'elle cette semaine et c'était toujours l'image qu'il en avait eu la première fois qui était revenue. Il chassa un moment toutes les questions qu'il se posait. Ce n'était pas le moment de s'imaginer des choses. Elle avait accepter simplement parce que son petit ami l'avait laisser tomber. Il le savait et ça lui convenait ainsi. Il avait hâte de la voir arriver. Il ignorait si elle serait à l'heure ,mais ne doutait pas qu'elle puisse être en retard. Narcissa était une femme de bonne famille et la ponctualité devait faire parti de ses principes. Le jeune homme avait tout de suite vu qu'elle serait bien difficile à apprivoiser. Il ne cherchait pas la concurrence mais était plutôt ravi de pouvoir se montrer sous un beau jour avec une demoiselle aussi belle. Ce soir il se promettait de ne pas faire de faux pas et de ne pas user de son humour si particulier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Black
Serpentard
avatar
Serpentard

Messages : 19
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Jeu 26 Juil - 23:05

Spoiler:
 



Les bals j'adorais ça depuis toujours. Je pouvais m'y donner en spectacle et me faire admirer au bras de Lucius. C'était un autre temps, une autre époque puisque j'allais y aller avec un autre ce soir. Helldas me connaissait à peine et il m'avait demandée de l'accompagner avec une telle gravité que j'aurai pu croire à une demande en mariage. J'aurai pu refuser, la rupture avec Lucius étant encore récente, mais je n'en avais pas envie. Si je lui refusais cette demande, j'étais certaine de le regretter toute ma vie, d'avoir laisser passer une occasion particulière. De toute façon, dans quelque temps, quand nous rentrerions dans notre époque, il ne sera même pas né, il ne m'aura jamais connue. Dans un sens, je me sentais soulagée, si je lui faisais du mal ou que cela se passait mal, il ne saurait rien, absolument rien et j'étais un peu triste, notre temps ici était compté et je finirai par redevenir celle que je devais être, la Black parfaite que j'étais là bas.

J'avais mis un long moment avant de me décider et c'était en me promenant dans le parc que j'eu l'idée de mon costume. Une serdaigle était en train de lire un livre de Jane Austen, Raison et Sentiment. C'était une auteure moldue et bien que je ne les approuvai pas dans notre monde, j'avais déjà lu un de ses livres. J'adorai les romans courtois, les histoires d'amours contrariées qui finissaient toujours biens, cela me remontait le moral lorsque Lucius me trompait sans cesse. J'avais alors commandé une robe de style empire afin d'apparaître comme étant une vraie lady.J'avais revêtu une merveilleuse robe rose pâle et avais mis une bonne heure à choisir ce que j'allais faire avec mes cheveux, j'allais être en retard, je me fis un chignon qui eut du mal tenir et courut en direction de la grande salle où Helldas m'avait proposée de le retrouver. Juste au coin d'un couloir, j'avais cessé de courir pour ne pas paraître ridicule, remettant en place mes cheveux comme je le pouvais et tapotant mes joues roses, Je repris mon chemin gracieusement. Il était là, en avance, cela me fit sourire sans trop savoir pourquoi, il était encore plus beau qu'à son habitude. J'étais curieusement ravie que ça soit avec lui que je sois condamnée de passer la soirée. Bonsoir Helldas. Je lui fis un immense sourire et je lui fis une légére révèrence, je jetais un regard vers la grande salle, soulagée de ne pas y voir Lucius, je me retournai à nouveau pour fixer dans les yeux Helldas. Je dois avouer que ce costume vous va à ravir! Un vrai Lord!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malefoy
Serpentard
avatar
Serpentard

Messages : 278
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 25

Votre sorcier
Année d'étude: 7eme année
Age: 17 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Jeu 2 Aoû - 0:53



    Ma rupture avec Narcissa fut difficile à encaisser, j'avais eu beaucoup de mal à la supporter alors que j'en avais été l'instigateur faut-il le rappeler, c'est pour cela que j'avais longuement hésité à venir au bal, mais il fallait que je me change les idées, il fallait aussi que je garde la tête haute, j'étais ostensiblement trop affaibli ces derniers temps et il fallait que je montre à mes détracteurs que j'allais m'en sortir, c'était ce que m'avais dit Séverus, tu peux t'en sortir, tu peux y arriver. J'y arriverais et ça commencerait ce soir là.

    J'avais invité Némésis au bal, qui pouvait mieux m'accompagner que Némésis, elle était à la fois belle et intelligente, Lucius était dans la place et il fallait le montrer. Le plus dur avait été de trouver un thème pour nos costumes : hommes de cro magnons? inde? Notre choix s'était porté au final sur Cléopatre et Marc Antoine, je la laissai confectionner son costume tandis que je me préparais.

    Une fois tous les accessoires récupérés, je me préparai tranquillement, cette tenue m'impressionnait mine de rien car elle était confectionnée avec soin, je l'avais faite venir de Londres par un Serpentard qui avait pas mal de contacts là bas en cette année 1993. Une fois bien préparé, les lauriers installés, je me suis regardé, assez charmé faut il dire, j'étais fier du rendu final, ça en imposait tout simplement.

    Je me dirigeai vers la Grande salle, j'attendais Némésis pour rentrer à ses côtés, je savais que j'allais devoir faire face à Narcissa, mais qu'importe, ce soir j'allais m'amuser.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Gryffondor

avatar
Gryffondor

Messages : 212
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 25
Localisation : Quelque part dans le château

Votre sorcier
Année d'étude: 6eme année
Age: 16 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Ven 3 Aoû - 15:33

La journée avait filé sans que je m'en aperçois. Il était déjà l'heure de se préparer pour le bal. Je n'étais pas mécontent d'avoir fait ma demande à Lily. J'avais longtemps pensé qu'elle refuserait et qu'elle voudrait peut être y aller avec un autre, Rogue par exemple. J'aurais été au choix complètement déçu qu'elle y aille avec lui ou au contraire j'aurais jouer la concurrence et ne me serais pas gêner pour y aller avec une autre, dans les deux cas j'aurais malgré tout été blessé. J'avais choisi de mettre à l'honneur un des plus célèbre mousquetaire. Il va de soit que c'était une histoire moldu mais l'amitié entre les mousquetaires m'avait fait pensé à celle qu'on avait avec les maraudeur. Un pour tous et tous pour un. On m'avait envoyé le costume adéquat du parfait mousquetaire. Ce que je préférais dans cette tenue c'était la cape qui pendait sur un côté. J'avais réussis à utiliser un sort pour allonger la taille de mes cheveux et franchement le résultat était satisfaisante. Je me moquais de ce qu'on pourrait dire de moi, j'allais à ce bal pour m'amuser et ça m'amusait drôlement de me me prendre pour D'Artagnan. La fausse épée était accrochée ma ceinture. J’enfilais les bottes et me contemplais dans le miroir. C'était parfait. Je souris à mon reflet. Je ne savais pas avec qui les autres maraudeurs iraient à ce bal. Je voyais bien Sirius y aller seul, ou alors il serait accompagnée d'une nouvelle conquête, a voir. Peter irait peut être avec Clara, ils avaient l'air de bien s'entendre tous les deux et Remus à vrai dire je n'en savais rien. Je ne les croisais pas dans la salle commune et je trouvais ça bizarre.

J'avais rendez vous devant la grande salle. Lily m'attendrait peut être, ou c'était moi qui attendrait. Mon cœur faisait des bons dans ma poitrine. Je ne cessais de me répéter que tout allait bien se passer. C'était généralement dans ce genre de soirée que tout partait en vrille. On l'avait bien vu avec la soirée de 1976. Ce soir je me promettais de ne pas boire d'alcool. Je n'avais pas envie de me retrouver à la flotte. Je n'avais jamais eu besoin de ça pour m'amuser. Je marchais vers la grande salle et croisait quelques élèves. Certains me souriaient, d'autre avait l'air surpris de me voir avec les cheveux long et d'autres semblaient ne pas me reconnaître. Le bruit de mes pas arrivèrent dans le hall. Il y avait déjà du monde, les garçons attendaient leur cavalières. Je ne voyais pas Lily. Je jetais un œil à la pendule, j'étais à l'heure. Elle ne devrait pas tarder. Lily a toujours été ponctuelle. Je me demandais tout à coup si elle n'avait pas changé d'avis. Je croisais le bras et me rongeais les ongles parce que je prenais conscience que tout n'était pas encore jouer. Seigneur faite qu'elle ne m'ait pas oubliée. Je doutais qu'on puisse m'oublier si facilement, mais bon on ne savais jamais. C'était bien la première fois que j'étais si nerveux. J'époussetais la cape que je portais regardais autour de moi si ma cavalière arrivait. Il ne me faudrait sans doute pas attendre longtemps. J'en profitais pour observer les autres. Certains avaient respectés le conseil de Dumbledore et étaient accompagnés par des élèves n'étant pas de leur années. Le mixage était plutôt amusant à constater. D'autres avaient leur costumes en accord et c'était vraiment chouette à voir. Je me demandais soudainement ce qui Lily porterait. Je me plaisais à l'imaginer dans une robe victorienne, tout lui irait bien de toute façon. L'imaginer me redonnais le sourire. Ma nervosité s'envola si tôt que j'aperçus une chevelure rousse que je ne connaissais que trop bien. Elle était tout simplement sublime. Un sourire s'afficha sur mon visage et je m’avançais vers elle. «Tu es magnifique Lily. Je dois t'avouer que j'ai eu peur que tu ne vienne pas. Je suis ravi que tu sois là.» Je lui présentais mon bras pour l'accompagner et entrer dans la grande salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésis Rogue
Serpentard

avatar
Serpentard

Messages : 166
Date d'inscription : 27/05/2012

Votre sorcier
Année d'étude: 5eme année
Age: 15 ans
Vos liens:

MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   Ven 3 Aoû - 15:57



L'effervescence à l'annonce d'un bal prochain avait été tellement importante que Némésis avait préféré s'isoler dans le parc pour la première fois depuis son entrée à Poudlard. Quelque chose avait changé en elle et elle n'arrivait plus à faire semblant. Elle n'arrivait plus à être la personne qu'on attendait d'elle, la fille froide et digne d'être une Rogue. A quoi bon être digne d'être la fille d'un homme qui ne voulait même pas la connaître ou d'une femme qui ne souhaitait même pas penser à avoir un enfant à dix sept ans. Elle détestait tout et tout le monde en ce moment, ses parents, ceux de 76 d'être là et de modifier le court de sa vie, ceux de 93 de faciliter tout cela. La poudre avait remplacé Dimitri dans ses pensées,il n'y avait que cela qui la maintenait debout et qui la faisait sortir du lit le matin. Comment avait elle pu jouer la comédie aussi longtemps, sans que personne n'arrive à la percer à jour? Elle ne savait pas elle même et s'en étonnait un peu plus chaque jour. Elle en voulait terriblement à Dimitri de l'avouer rendue ainsi, si blasée de la vie, presque éteinte.

Lorsque Lucius l'avait invité, Némésis avait répondu par courtoisie, car elle n'avait pas envie d'aller à ce stupide bal. Tout le monde y serait et ça ne lui disait pas grand chose de voir des gens. Mais après une longue réflexion, elle se dit que cela lui permettrait de feindre un certain équilibre dans sa vie et qu'elle n'aurait pas à subir les moqueries des ses camarades de chambre qui penseraient qu'elle n'aurait pas eu de cavalier. Cléopatre et Marc Antoine, c'était une bonne idée qu'ils avaient eu. Némésis fit elle même son costume, elle y passa une nuit entière, mais avec la poudre, son sommeil ne venait pas. Assez convaincue du résultat, elle mit la robe et la coiffe qui allait avec et se dirigea vers la grande salle, là où son cavalier allait attendre. Un serpentard en tenue romaine, il n'y en avait pas deux. Elle s'avança en souriant légèrement à Lucius.

T'es prêt à te faire dévisager du regard par tout le monde?

Elle saisit son bras et ils s’avancèrent dans la salle. Némésis scruta la salle du regard, il n'était pas là. Bien entendu, qu'il ne serait pas là, pourquoi viendrait il? Il n'avait aucune raison, Aliera avait un cavalier et Némésis également. En pensant à sa mère Némésis l'observa, elle était avec Thomas? Etait ce une blague? La jeune serpentarde leva les yeux au ciel d'un air agacé, mais tenta de concentrer son attention sur son charmant cavalier.


Spoiler:
 

<:blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque   

Revenir en haut Aller en bas
 

«Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs en Folie! :: L'intrigue! :: Intrigue :: «Chapitre 3» : Porte ce masque que je te démasque.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit